Comment évolue le très discret groupe dijonnais Fimadev de Pascal Gautheron

Publié par Didier Hugue, le 12 avril 2018

SERVICES/DIJON. L’ancien responsable chez Manpower, ex-rugbyman et ex-président du Medef de Côte-d’Or monte un cabinet de recrutement, spécialisé dans le tertiaire et qui s’appuie sur toutes les compétences de son groupe, Fimadev : études et sondages, relation client, informatique, langues étrangères, marketing et vente.

 

crcplateauahuy
Plateau du centre d'appels de Dijon. © Fimadev.

 

Fondé par Pascal Gautheron en 1999, Fimadev fédère de nombreuses compétences dans les services aux entreprises, au point aujourd’hui de les mutualiser pour en créer d’autres. C’est notamment le cas de la toute nouvelle agence de recrutement dans le domaine tertiaire, installée au siège d’Ahuy (agglomération de Dijon), qui utilise l’expertise des autres métiers du groupe pour proposer les candidats les mieux à même d’occuper certains postes.

 

Ne brûlons pas les étapes en expliquant déjà les différentes savoir-faire intégrés. Avec 30 ans d’expérience, la filiale Centre Relations Clients (CRC) œuvre dans le télémarketing, la télévente, les prestations d’accueil et la délégation sur site, les études et sondages.

 

« Nous intervenons principalement pour le secteur automobile et ceux de la banque et de l’assurance », indique Max Gautheron, fils de Pascal chargé de coordonner le marketing des différentes sociétés.

 

LCR

 

Un département de CRC, baptisé Essencia (2 personnes) travaille plus particulièrement pour la santé, les-pré et post-tests, les sondages et études d’opinion. Ce sont pas moins de 120 collaborateurs qui assurent ces missions sur trois plateaux de centres d'appels, implantés à Dijon, Villeurbanne et plus récemment Autun, en Saône-et-Loire.

 

Avec Inlingua® Bourgogne, centre de formation aux langues (face à face, en groupe ou à distance), nous entrons dans le jardin de Debby Smits, l’épouse de Pascal d’origine néerlandaise qui emploie une dizaine d’équivalents plein temps (EPT), généralement des natifs du pays de la langue à enseigner.

 

« Si 80% de nos contrats concernent l’anglais, l’espagnol, l’allemand ou l’italien, nous avons aussi des demandes pour le japonais ou encore des langues slaves », souligne Max Gautheron.

 

crcfimadev
© Thomas Hazebrouck.

 

Convaincre des deux côtés

 

Fimainfo (4 salariés) est née du rachat de sociétés spécialisées dans le web : Webisoft en 1997 et Terroirs Bourguignons en 2002 et fait partie de Fimadev depuis janvier 2005. Outre un travail aujourd’hui classique d’agence web : création de sites, hébergement…, elle développe des logiciels spécifiques pour centres d’appels.

 

La dernière filiale, Excelliance (jusqu’à 200 personnels en équivalents temps plein) est une agence d’emploi, qui répond aussi bien à des besoins en intérim qu’en recrutement. Elle est présente à Villeurbanne, Nancy, Chalon-sur-Saône et Dijon. « Nous pensions aller aussi sur Besançon, mais nous avons préféré renforcer Dijon avec une agence dédiée uniquement aux postes du tertiaire », souligne Pascal Gautheron.

 

caissedepargnebfcarticle 

 

Avec un concept bien à elle qui sollicite en appui toutes les compétences du groupe Fimadev pour réaliser le recrutement qui marie au mieux profil et poste. Ici est le domaine de Sandrine Fêvre, depuis quelques mois chez Excelliance après avoir été 15 ans chez Dijon Formation, l’un des spécialistes régionaux des formations en alternance.

 

excelliance
Sandrine Fêvre de l'agence d'emploi tertiaire en plein recrutement. © Thomas Hazebrouck.

 

Cette Icaunaise, originaire d’Avallon, vit l’évolution du monde de l’emploi avec une bonne dose de discernement. Car entre l’oiseau rare, voire très rare, à trouver pour l’entreprise qui recrute et l’exigence des candidats sur la qualité de vie au travail, il faut parfois résoudre la quadrature du cercle. La jeune femme s’y emploie avec ses propres techniques d’entretien et de tests, mais aussi en s’appuyant sur ses collègues de Fimadev en langues, en informatique, en téléprospection, en marketing….

 

« Nous ne recrutons pas que sur les compétences et l’expérience, mais un candidat pour un poste de commercial export qui ne maîtrise pas parfaitement au moins l’anglais, cela me gêne ; de même qu’un “community manager”, ou animateur de communauté, qui ignore certains réseaux sociaux », argumente Sandrine Fêvre.

 

« Le savoir-faire n’est toutefois pas tout dans un recrutement », poursuit la jeune femme qui selon les profils, scrute aussi le savoir-être au-delà des apparences. Le groupe Fimadev attend 13 millions d'€ de chiffre d'affaires sur l'exercice en cours.

 

banquepopmars

 

Qui sont Pascal et Max Gautheron ?

 

maxetthomasgautheron
Les Gautheron, père et fils © Thomas Hazebrouck

 

Pascal, le père, (59 ans), marié à Debby Smits (Inlingua® Bourgogne), une Néerlandaise, a pas mal roulé sa bosse professionnelle. Avant de créer Fimadev et fort d’un double DESS en poche, marketing et gestion, il entre chez Manpower pour un bail de 10 ans.

L’Union patronale de l’Yonne, aujourd’hui rebaptisée Medef Yonne, le recrute ensuite pour cinq ans et puis, c’est le grand saut dans l’entreprenariat à son compte. Pascal Gautheron a présidé le Medef 21 de 2006 à 2012.

Max (22 ans), la progéniture du couple, parfaitement polyglotte, finalise une formation commerciale et a intégré le groupe familial il y a un an pour harmoniser le marketing et la communication entre les différentes filiales.

 

En savoir plus sur les services en Côte-d'Or en suivant ce lien

 

invest



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Dijon, Grand Est, recrutement, centre d'appels, Bourgogne Franche-Comté, Fimadev, Pascal Gautheron, Centre Relations Clients, Excelliance, Max Gautheron, Debby Smits

Découvrez également les articles associés :

En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot
La rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et RoutineLa rentrée des horlogers franc-comtois, épisode 2/2 : Utinam et Routine

Commentez !


Combien font "9 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire