Traces Ecrites News, le club
  • Myral
  • Salaisons Sabatier
  • Les Canalous
  • Mulot et Petitjean

Le Creusot : Vecteo donne plus d’intelligence au contrôle des pièces industrielles

Publié par Didier Hugue, le 27 octobre 2014

 

scanner
Le scanner 3D est doté du logiciel de Vecteo pour optimiser le contrôle non destructif sans contact de pièces industrielles.

 

NUMÉRIQUE. La qualité s’affiche aujourd’hui comme un avantage concurrentiel précieux pour ne pas dire déterminant.

Vecteo, au Creusot (Saône-et-Loire), se positionne sur ce créneau avec son logiciel intégré à un scanner 3D de contrôle de surface sans contact.

Un marché important s’ouvre à cette toute jeune entreprise lancée par Mickaël Provost et distinguée doublement : au concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes et par le Réseau Entreprendre Bourgogne.

 

Nos jeunes ont du talent, à l’image de Mickael Provost, fondateur en janvier 2012 de la société Vecteo, implantée au Creusot (Saône-et-Loire). Avec Antoine Aigueperse, son associé et leur équipe de collaborateurs, il vient de mettre au point un logiciel rendant plus intelligent le contrôle de surface sans contact de pièces industrielles.

 

logicielvecteoBaptisé Octa, pour Optimised Computation Trajectory for Acquisition, le logiciel s’intègre à celui des scanners 3D montés sur un bras robotisé.

 

En 10 secondes à trois minutes à peine, il propose le scénario le plus optimisé de contrôle de conformité que se soit en cours de production, au stade du prototypage ou à celui de la présérie. La précision atteint 20 à 50 microns.

 

Cette innovation d’amélioration brevetée offre de nombreux avantages, car actuellement un opérateur définit lui-même tout le spectre des contrôles à effectuer.

 

« Ces tâches nécessitent jusqu'à huit heures de travail avec des risques éventuels d’erreurs et engendrent un gros problème de fatigue », explique Mickael Provost.

 

D’autres développements

 

Gain de temps, meilleure fiabilité, ne reste plus qu’à convaincre la dizaine de fabricants de scanners et séduire aussi les industriels déjà équipés de ce type d’appareils en salle de métrologie.

 

« Nous ciblons une clientèle très large spécialisée dans l’énergie, l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire, la défense ou encore le médical et l’horlogerie », précise Thomas Berthet, le responsable du marketing de Vecteo (5 salariés).

 

Actuellement le logiciel est en test chez un fabricant de scanners. L’achat de sa licence coûtera 10 000 € auquel s’ajoutent les frais de configuration et de maintenance. D’autres développements sont prévus pour le rendre encore plus performant et le doter de nouvelles fonctionnalités.

 

equipevecteo
De gauche à droite toute l’équipe de Vecteo : Wilmondes Manzi De Arantes Junior (ingénieur de recherche), Souhaiel Khalfaoui (responsable recherche), Thomas Berthet (responsable marketing), Antoine Aigueperse (responsable développement et associé) et Mickael Provost (président).

 

Qui sont Mickael Provost et Thomas Berthet

 

A seulement 28 ans, Mickael Provost, président de Vecteo (chiffre d’affaires de 20 000 € « non significatif » selon les dirigeants compte tenu de la période de mise au point de leur outil), a déjà plusieurs vies professionnelles à son actif. Titulaire d’un DUT en génie mécanique et d’une licence en conception et production aéronautique, il travaille déjà au laboratoire électronique, informatique et image (Le2I) au Creusot (Saône-et-Loire).

 

Mickael Provost intègre ensuite Welience, société de transfert technologique de l’Université de Bourgogne. L’incubateur Premice l’accueille lorsqu’il mûrit son projet de création d’entreprise. Bonne pioche car il est doublement lauréat au concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes et du Réseau Entreprendre Bourgogne, qui lui permettent financièrement de se lancer.

 

Thomas Berthet, 44 ans, est un ingénieur en génie mécanique. Il rejoint Vecteo en décembre 2012 après plusieurs expériences industrielles et également un parcours de chef d’entreprise.

 

Photos fournies par l'entreprise Vecteo.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, industrie, TIC, contrôle non destructif, éditeur de logiciels, Vecteo, scanner, Thomas Berthet, logiciel, Mickael Provost

Découvrez également les articles associés :

Le coin des start-up : NeMo Health et sa plateforme de télémédecine TokTokDoc, Netlooks avec des montures de lunettes sur-mesureLe coin des start-up : NeMo Health et sa plateforme de télémédecine TokTokDoc, Netlooks avec des montures de lunettes sur-mesure
Le fromager Delin investit plus de 4 millions d’euros dans ses sites de fabrication pour accompagner une croissance à deux chiffresLe fromager Delin investit plus de 4 millions d’euros dans ses sites de fabrication pour accompagner une croissance à deux chiffres
Salon Made in Jura : savoir-vivre et savoir-faire s’exposent jusqu’au dimanche 21 octobre à DoleSalon Made in Jura : savoir-vivre et savoir-faire s’exposent jusqu’au dimanche 21 octobre à Dole
La société jurassienne Roch Constructeur Bois pousse l’économie circulaire jusqu’à s’offrir une forêtLa société jurassienne Roch Constructeur Bois pousse l’économie circulaire jusqu’à s’offrir une forêt

Commentez !


Combien font "10 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire