Chalon-sur-Saône innove pour développer sa vocation logistique

Publié par Christiane Perruchot, le 24 janvier 2017

LOGISTIQUE/SAÔNE-ET-LOIRE. Pour différencier son offre logistique des territoires concurrentiels directs - la région lyonnaise et l’Ile-de-France-, l’agglomération de Chalon-sur-Saône lance le prêt à bâtir.
La collectivité réalise toutes les démarches jusqu’à l’obtention du permis de construire d'un bâtiment de 78.000 m2, puis le cède, expurgé de tout recours, à un opérateur.
Le groupe Alainé, l’un des gros transporteurs de Bourgogne - Franche-comté annonce parallèlement un investissement de 8,7 millions d’€ sur la zone d’activités SaôneOr, dont les travaux d’extension d’une première tranche de 37,5 hectares, démarrent.

 

logistiquechalon
Un bâtiment de 78.000 m2 prêt à bâtir. Image noncontractuelle.

 

Gagner du temps pour améliorer ses chances de convaincre un investisseur : c’est le sens du travail d’anticipation qu’entame la communauté d’agglomération de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) pour être prête à accueillir une nouvelle implantation dans la logistique, l’un des trois domaines de prospection de la collectivité (Lire ici).

 

Sachant que les démarches administratives demandent un délai incompressible, Le Grand Chalon anticipe le permis de construire un bâtiment de 78.000 m2 dans l'extension de la zone d’activités SaôneOr, dont elle maîtrise le foncier.

 

La collectivité réalise les études du permis d’aménager jusqu’au permis de construire qui comprennent notamment l’autorisation ICPE des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement.

 

« L’objectif est que tout recours soit levé au moment où un investisseur veut s’installer ; ainsi quand habituellement, il faut plus de 2 ans pour sortir une plateforme logistique, le projet peut être réalisé en à peine 6 mois », explique Sébastien Martin, le président du Grand Chalon.

 

Gif_articles

 

La collectivité cède ensuite le permis de construire au logisticien qui achète le terrain et construit le bâtiment avec si nécessaire, des modifications à la marge du permis. Elle s’est donné le délai de septembre 2017 pour obtenir ce premier permis.

 

Le Grand Chalon veut reproduire peu ou prou les circonstances qui ont fait venir Amazon en 2012 : le géant mondial de l’e-commerce avait jeté son dévolu sur un bâtiment libre de 50.000 m2 dans le parc d’activités du Val de Bourgogne.

 

Là, l’opération relève plutôt du « prêt à bâtir », option moins risquée qu’un bâtiment en gris. « L’investissement pour la collectivité est de 180.000 €, ce qui est négligeable au regard des retombées en terme d’emplois », ajoute le président.

 

L’initiative est aussi une réponse à la forte concurrence des grandes agglomérations voisines, lyonnaise et parisienne qui attire des plateformes logistiques XXL.

 

saoneordesserte
Le projet de desserte de SaôneOr depuis l'autoroute A6. Cliquez sur l'image pour l'agrandir. © Grand Chalon.

C’est précisément la cible du Grand Chalon. L’agglomération qui compte 117.847 habitants depuis l'intégration le 1er janvier de 14 nouvelles communes, n’est pas un bassin de consommation suffisamment important pour drainer de la logistique de proximité.

 

« En revanche, sa position géographique n’a pas à rougir des grandes agglomérations ».

 

Les élus espèrent avoir bientôt un atout de plus de leur côté en lançant l’extension de la zone d’activités de SaôneOr, en prolongement de l’ancienne friche de Kodak, une réserve foncière de 110 hectares dont une première tranche de 37,5 millions est en cours d’aménagement.

 

Dans quelques années, SaôneOr sera directement reliée à l’autoroute A6 par un demi-échangeur avec une entrée et une sortie depuis et en direction de Paris.

 

« Le plan de financement de 18 millions d'€ est désormais bouclé et validé par les différents partenaires. Le dossier a été transmis à l’Etat et nous présenterons la convention financière au conseil communautaire de février pour un début des travaux en 2019 et une mise en service en 2021 », a indiqué Sébastien lors de ses voeux, il y a une dizaine de jours.

 

Un investissement de 8,7 millions d'€

 

alaine
Le projet des Transports Alainé. © Ingeco, bureau d'études et Christophe Nouhe, architecte.

 

En prévision de cet accès, le groupe Alainé à Mâcon (Saône-et-Loire), l'un des plus gros transporteurs de Bourgogne - Franche-Comté (chiffre d’affaires de 225 millions d’€, un millier de salariés), prend les devants.

 

En mars, il doit démarrer sur cette zone d'activités, la construction d’un entrepôt de 18.000 m2, dont une partie en température dirigée n’excédant pas 15 degrés.

 

L’investissement s’élève à 8,7 millions d’€ et devrait générer 40 emplois. Le bâtiment servira à entreposer et gérer les expéditions de produits viticoles pour un client que Franck Alainé, P-DG du groupe qui porte son nom, ne souhaite pas dévoiler.

 

Le transporteur qui exploite déjà un entrepôt dans la région chalonnaise, à Fragnes, avec 80 personnes, espère une livraison en octobre 2017.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

Lire aussi sur la logistique à Chalon-sur-Saône :
L’implantation de Rhenus Logistics, qui développe une activité d’e-commerce pour Zoo Plus. Et, le site d’Amazon.

 

saoneorextension
Le projet "prêt à bâtir" de l'agglomération de Chalon-sur-Saône (en vert), en extension de la zone d'activités SaôneOr.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, logistique, investissements, transports Alainé, Saôneor, Sébastien Martin, Bourgogne Franche-Comté

Découvrez également les articles associés :

Naissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand EstNaissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand Est
Are you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole  le revendiquentAre you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole le revendiquent
Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image
En Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaireEn Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaire

Commentez !


Combien font "8 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire