Catherine Dugourd a les honneurs de la République

Publié par Christiane Perruchot, le 05 octobre 2011

AGROALIMENTAIRE. Catherine Dugourd, Pédégère de la société Mulot et Petitjean à Dijon (Côte-d'Or) a reçu la légion d'honneur le 30 septembre dernier, par Anne Boquet, préfète de Bourgogne.

Une récompense d'autant plus remarquée que son entreprise est la dernière survivante d'un fleuron de la capitale bourguignonne : le pain d'épices.

Il y a au moins une institution où la gente féminine est à égalité avec les hommes : la légion d'honneur. Elles sont 800, autant que les hommes à s'être vu accrocher à la boutonnière cette haute distinction rétablie par Napoléon Bonaparte.

Le seul fait de diriger l'entreprise familiale ne suffit pas à justifier cette récompense. Catherine Dugourd a également un engagement collectif professionnel et personnel.

Celui qui illustre sans doute le plus l'envie de partager que reconnaissent ses proches, est la présidence du syndicat national des gâteaux et biscuits de France.

Avec un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’€, il réunit à la fois les marques des entreprises leaders et les PME régionales, qui comme Mulot et Petitjean, font perdurer les traditions culinaires.

Elle est également active au sein de l'association nationale des industries agroalimentaires (Ania) et de son équivalente bourguignonne, l'Aria.

Et Vive la Bourgogne !

On la compte aussi parmi les membres fondateurs de Vive la Bourgogne, un collectif de fabricants de produits emblématiques du terroir. Lors de la cérémonie de remise de la médaille, Catherine Dugourd a d'ailleurs mis les produits de ses collègues à l'honneur.

On la retrouve enfin au club APM (Association Progrès du Management). Membre du Rotary, elle organise chaque année des manifestations dont les bénéfices vont à une association (Trisomie 21, Lutte contre la mucovisidose).

Et pour parfaire le portrait de cette femme volontaire, que dire de plus qu'elle est marathonienne.

Ajouter à cela qu'elle fourmille d'idées serait superflu. Avec cette envie de toujours aller de l'avant, cette maman de 4 filles promet de nouveaux projets. Mais chut ! Chaque chose en son temps…

Pour en savoir plus sur l'entreprise Mulot et Petitjean et Vive la Bourgogne, lire les articles de Traces Ecrites News :

http://www.tracesecritesnews.fr/actualite/au-bon-vieux-temps-du-pain-de-sante-5923

http://www.tracesecritesnews.fr/actualite/vive-la-bourgogne-imprime-sa-marque-2311

Photos: Traces Écrites.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Agenda

Mots-clés : Dijon, Bourgogne, agroalimentaire, Vive la Bourgogne, Pain d'épice, Mulot et Petitjean

Découvrez également les articles associés :

Les premiers trophées des Femmes de l’Economie en Bourgogne-Franche-Comté couronnent vingt talents d'entrepreneusesLes premiers trophées des Femmes de l’Economie en Bourgogne-Franche-Comté couronnent vingt talents d'entrepreneuses
L'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites NewsL'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites News
Voici les nommées des premiers Trophées des Femmes de l’Economie Bourgogne-Franche-Comté Voici les nommées des premiers Trophées des Femmes de l’Economie Bourgogne-Franche-Comté
Retour sur les Trophées des Femmes de l’Economie dans le Grand Est à ReimsRetour sur les Trophées des Femmes de l’Economie dans le Grand Est à Reims

Commentez !


Combien font "5 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire