Le studio Calico crée un logiciel de gestion des commandes pour les restaurateurs

Publié par Christiane Perruchot, le 01 février 2017

NUMÉRIQUE/CÔTE-D’OR. La petite société de création de sites internet lance un logiciel de gestion de caisse et de prises de commandes pour la restauration et les bars, baptisé Gesto.

Finies les commandes griffonnées et épinglées au comptoir, une tablette tactile permet de prendre la commande en salle et de l'envoyer en cuisine.

Plusieurs restaurants de Côte-d’Or l’ont déjà adopté.

 

calicopicboeuf
Installation au restaurant Le Piqu'Boeuf à Beaune.

 

Fidèles lecteurs, vous connaissez Calico, peut-être sans le savoir. C’est le tandem trentenaire formé de Yoann Broin et de Gregory Charlier qui a bâti la maquette de Traces Ecrites News et gère tout ce qui se cache derrière les articles : les fonctionnalités techniques qui parfois nous donnent du fil à retordre.


Développeurs Web installés dès la fin de leurs études à leur compte, à Chenôve, dans l’agglomération de Dijon et à Auxerre (Yonne), ce sont également eux qui réalisent toute la partie technique du magazine annuel Les 60, le best of.


Bref, ces « architectes du Web » comme ils se nomment, sont indissociables de Traces Ecrites News et nous ne leur aurions sûrement jamais consacré un article - par discrétion -, s’ils n’avaient créé récemment un logiciel de prises de commandes et de gestion pour la restauration, baptisé Gesto.


Gif_articles

 

Yoann est bien placé pour connaître le quotidien d’un restaurant, puisqu’il est le fils d’un couple de restaurateurs bien connus à Beaune, Le Piqu'Boeuf. L’affluence et l’exigeance des clients peut générer du stress chez les plus aguerris des serveurs et des erreurs regrettables, et ça, les clients ne pardonnent pas…

 

Finies les commandes griffonnées et épinglées sur le comptoir de la cuisine, une tablette tactile permet de prendre la commande auprès du client depuis une liste de plats et de menus et de l’affecter à une table sur le plan de la salle, les deux préalablement enregistrés. Elle est envoyée quasiment instantanément sur l’ordinateur du responsable de la salle.

 

Un clic, et la commande du premier plat part sur l’ordinateur de la cuisine. « Ainsi, le cuisinier a uniquement ce dont il a besoin à un instant T », explique Yoann Broin. La commande du second ne part qu’une fois que la première assiette revient vide à la cuisine. Et ainsi de suite.

 

Visualiser en un clin d’oeil l’avancement du service

 

calicoyetgreg
Yoann Broin (à gauche) et Gregory Charlier.


A tout moment, le responsable de salle sait où en est la commande d’une table : à faire, en attente de validation, en cours de préparation, ou envoyée », poursuit t-il.


Tout en évitant les erreurs ou les attentes trop longues entre chaque plat, Gesto permet de visualiser en clin d’oeil l’avancement du service ; les tables libres dans un établissement et, en cas d’influence, celles qui ont bientôt se libérer, etc.


Ça c’est le côté face. Le côté pile enclenche une comptabilité à chaque service : le chiffre d’affaires, le ticket moyen, le nombre de couverts, les modes de paiement, et toute une série de statistiques : meilleures ventes de menus, de boissons etc. Connecté à la cave de vins et de boissons, le logiciel donne aussi un état des stocks en temps réel.

 

 

 Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

 

Le développement du logiciel, certifié NF 525 (la norme de sécurisation des systèmes de caisses qui sera obligatoire le 1er janvier 2018) a pris quatre à cinq mois.

 

Déjà disponible dans plusieurs restaurants de Côte-d’Or, Gesto se vend pour l’instant grâce au bouche à oreille, en attendant une communication plus ciblée et une amélioration du référencement sur Internet.

 

Découvrez tous les atouts économiques de la Côte-d'Or avec invest



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Côte-d'Or, Beaune, numérique, restauration, Studio Calico, Bourgogne Franche-Comté, Gesto, logiciel de gestion, Yoann Broin, Grégory Charlier

Découvrez également les articles associés :

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Le fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à StrasbourgLe fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à Strasbourg
A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !

1 réponse(s) à "Le studio Calico crée un logiciel de gestion des commandes pour les restaurateurs"

  1. Nadinedit :

    Excellente solution, très similaire au fameux ERP RestPlus progiciel de gestion de cantine, avec en plus un prix très compétitif

Commentez !


Combien font "7 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire