Caldera, expert alsacien des logiciels pour l’impression, continue sa croissance à l’international

Publié par Julie Giorgi, le 08 février 2017

NUMÉRIQUE/STRASBOURG. A Eckbolsheim, près de Strasbourg, Caldera vend des logiciels pour l’impression grand format jet d’encre partout dans le monde. Elle travaille pour des grandes marques comme Canon, HP, Epson…

Depuis sa création en 1991, l’entreprise a investi les marchés étrangers. Aujourd’hui, elle cherche à renforcer sa présence aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Asie, et s’apprête à s’installer dans de nouveaux locaux. Un investissement de 2,3 millions d’€.

 

calderalogiciel
Caldera s'est diversifiée dans les logiciels de gestion pour les imprimeurs, qui analysent leur productivité et leur profitabilité.

 

Les clients de Caldera sont des imprimeurs capables d’imprimer sur du verre, du carrelage, du cuir, du tissu, du papier peint, des skis… L’entreprise d'Eckbolsheim (Bas-Rhin), près de Strasbourg, leur fournit des logiciels de haute technicité qui permettent de gérer au mieux les couleurs quel que soit le support, de gérer le débit, le découpage, etc.

 

L'entreprise alsacienne s’est spécialisée dans l’impression grand format jet d’encre à destination de la signalétique et de l’affichage publicitaire. Depuis six ans, elle s’est diversifiée vers la conception de logiciels ERP, des logiciels de gestion pour les imprimeurs qui analysent leur productivité et leur profitabilité.

 

Mais 90% de l'activité est réalisée par la vente de logiciels liés à l’impression. Aujourd’hui, Caldera réalise plus de 11 millions d’€ de chiffre d’affaires et emploie 90 personnes, dont 70 à Eckbolsheim.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

« Quand je suis arrivé dans l’entreprise en 2006, nous étions 12 salariés et le chiffre d’affaires s’élevait à 1,8 million d’€ », se souvient Sébastien Hanssens, le directeur marketing et communication.

 

Caldera n’a pas cessé de grandir. Au point qu’un matin, Joseph Mergui, le dirigeant n’a pas trouvé de place sur le parking pour se garer. « Nous avons tellement grandi qu’il n’y a plus de place aujourd’hui ! J’ai donc dû en créer », s’amuse-t-il.

 

Juste à côté des locaux actuels, un nouveau bâtiment de 1.000 m2 est sorti de terre : la livraison est prévue ce mois de février. Il accueillera les équipes commerciales et support, ainsi que les formations organisées par Caldera à destination des revendeurs. L’investissement immobilier s’élève à 2,3 millions d’€.

 

Le chiffre d’affaires a également crû de façon exponentielle. Depuis dix ans, l’entreprise enregistre une croissance de 5 à 10% par an. En France, elle est devenue leader sur son marché, et dans le monde, elle fait partie du top 6, affirme le dirigeant.

 

9 ingénieurs pour le développement de nouveaux logiciels

 

alderapileetface
Les nouveaux locaux de Caldera : côté face à gauche, et côté pile à droite.

 

Dès sa création en 1991, Caldera a proposé ses produits hors des frontières. « Pour développer la société, nous étions obligés d’aller à l’international », explique Sébastien Hanssens. Aujourd’hui, 85% de son chiffre d’affaires est réalisé à l’export, dans plus de 80 pays. La France, l’Allemagne, l’Amérique latine et les Etats-Unis représentent ses plus gros marchés.

 

L’entreprise collabore avec des consultants ou des commerciaux qui animent un réseau de revendeurs d’imprimantes en Argentine, au Brésil, en Chine et en Angleterre.

 

En Italie, Caldera a un commercial salarié, et depuis 2014, une filiale a été créée à Minneapolis, aux Etats-Unis. où sont employés 9 salariés.

 

banniere-635x102

 

En dehors de ces pays, le reste du monde est géré depuis Eckbolsheim. Les cibles sont désormais la Chine et de manière plus vaste, l’Asie. La société vient de démarrer en Inde et participe à un salon en Thaïlande. Chaque année, elle parcourt le monde en participant à pas moins de 16 salons, en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil, au Mexique, en Colombie…

 

Pour rester attractive sur un marché très évolutif, Caldera propose une nouvelle version de son logiciel phare tous les deux ans. Et 19 ingénieurs travaillent en permanence sur le développement de nouveaux. « Des machines d’impression sortent tous les ans, donc nous devons nous adapter », souligne le directeur marketing.

 

Caldera suit aussi les tendances du marché et les évolutions technologiques. Elle souhaite investir davantage le marché du textile, notamment l’univers de la mode et de la décoration. Joseph Mergui garde également un œil avisé sur l’émergence de l’impression 3D, les médias ainsi que sur la digitalisation du tissu industriel.

 

calderadirigeantQui est Joseph Mergui ?


Né à Casablanca (Maroc), Joseph Mergui a suivi une formation d’ingénieur agronome en Israël, avant de poursuivre ses études à l’école de commerce EM Strasbourg.

 

Il crée Caldera en 1991 avec une équipe de jeunes diplômés spécialisés dans l’imagerie 2D et 3D.


Au départ, Joseph Mergui monte cette entreprise pour mettre ses compétences au service d’un ami, puis il entrevoit rapidement le potentiel de sa structure.

 

Au moment où la digitalisation investit massivement le secteur de l’impression, le chef d’entreprise noue des partenariats stratégique : avec Pantone en 2008 et Adobe en 2009.

 

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Grand Est, numérique, Strasbourg, Bas-Rhin, investissements, éditeur de logiciels, Caldera, logiciels de gestion, Eckbolsheim, logiciels ERP, Joseph Mergui

Découvrez également les articles associés :

Le mosellan ZF Lemförder Metal investit 2,5 millions d’euros pour fournir AudiLe mosellan ZF Lemförder Metal investit 2,5 millions d’euros pour fournir Audi
Moi moche et bon lance un jus de pomme antigaspi dans les supermarchés d’Ile-de-France et du Grand EstMoi moche et bon lance un jus de pomme antigaspi dans les supermarchés d’Ile-de-France et du Grand Est
A Besançon, Percipio Robotics passe de la R&D à l’industrie de masseA Besançon, Percipio Robotics passe de la R&D à l’industrie de masse
Pôle Véhicule du Futur accroît ses performances et s’étend sur tout l’EstPôle Véhicule du Futur accroît ses performances et s’étend sur tout l’Est

Commentez !


Combien font "9 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire