«La fibre optique à très haut débit à l'échelle Rhin-Rhône»

Publié par Traces Ecrites News, le 19 juillet 2010

Eric Anguenot, directeur de la métropole Rhin-Rhône

Le réseau métropolitain Rhin-Rhône (1) organise toute l'année un cycle d'expositions "Utopies et innovations". La coopération entre les seize villes de la métropole n'est t-elle que culturelle ?

«Loin de là, bien que la dimension culturelle soit importante car elle donne une identité à ce territoire de 2 millions d’habitants. Un pass culture offrant des tarifs réduits à chacune des expositions invite à aller de ville en ville.

D'autres projets culturels sont en route en particulier la création d'une académie de jeunes musiciens. Par la mise en réseau des conservatoires, 70 à 80 jeunes de 18 à 26 ans répèteront une œuvre sous la conduite d'un chef. Elle sera diffusée pendant une semaine dans les villes volontaires. C'est en quelque sorte la préfiguration d'un orchestre Rhin-Rhône».

Quels projets au plan économique?

«Nous portons un projet très ambitieux de réseau FTTH (fibre optique à très haut débit). Plusieurs collectivités locales ont des boucles locales à très haut débit. La difficulté est l'acheminement des données jusqu'aux nœuds internet. Le transport de données est très coûteux sur le territoire Rhin-Rhône, à cause de l'oligopole des trois opérateurs classiques.

C'est pourquoi des entreprises sont hébergées dans des data centers à Paris, Lyon et Bâle qui offrent des services 15 à 20 fois moins cher : 100 mégabits coûtent 90 euros hors taxes chez nous, 4 à 15 euros à Paris. En outre, il existe des fourreaux non utilisés le long des infrastructures comme l'A36, le TGV ou le canal du Rhône au Rhin.

D'où l'idée de créer un réseau de fibre optique inter-agglomération qui suscite l'intérêt d'un plus grand nombre d'opérateurs et donc la concurrence. Le mode de gestion reste à trouver (régie, partenariat public-privé, délégation de service public). Le projet est évalué à 11 millions d'euros sur 15 ans, à partager entre les agglomérations du territoire Rhin-Rhône. L'étude est attendue en septembre.

Nous travaillons aussi sur la filière hydrogène. Sujet qui fédère plusieurs laboratoires universitaires en Bourgogne et Franche-Comté, les pôles de compétitivité nucléaire bourguignon, et véhicule du futur Alsace Franche-Comté, des entreprises comme Solvay à Tavaux (Jura) qui souhaite valoriser l'hydrogène qu'elle produit.»

Et du côté des transports ?

«Depuis le 1er janvier, les trois régions adhèrent au réseau métropolitain. Signe positif pour l'avancée d'un TER-TGV qui relieraient les agglomérations à un cadencement toutes les demi-heures. La gouvernance transrégionale pourrait revenir à la métropole Rhin-Rhône».

(1) Jusqu'à la fin de 2010, Jo Spiegel, maire PS de Kingersheim et président de la communauté d'agglomération de Mulhouse Sud-Alsace est le président de l'association. Le réseau métropolitain regroupe les villes et agglomérations de Dijon, Besançon, Montbéliard, Belfort et Mulhouse, fondatrices, l'eurodistrict de Bâle (Bâle en Suisse, Lörach en Allemagne et Saint-Louis en France), le réseau urbain de Neuchâtel en Suisse et les bassins industriels Le Creusot-Montceau et de Chalon-sur-Saône, en Bourgogne.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Avis d'expert

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, Alsace, réseau métropolitain Rhin-Rhône

Découvrez également les articles associés :

Des taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflationDes taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflation
Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale
La Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprisesLa Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprises
« L’Ecole des vins de Bourgogne ouvre les portes d’un monde d’émotions et de sensations en faisant aimer toute une région »« L’Ecole des vins de Bourgogne ouvre les portes d’un monde d’émotions et de sensations en faisant aimer toute une région »

1 réponse(s) à "«La fibre optique à très haut débit à l'échelle Rhin-Rhône» "

  1. Mutuelledit :

    Merci pour cet article et pour les explications que j’estime intéressantes.

Commentez !


Combien font "9 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire