Egalité F/H : «Il y a de bonnes pratiques à pérenniser»

Publié par Christiane Perruchot, le 20 janvier 2012

AVIS D'EXPERT. Après Besançon le 17 janvier, l'agence pour l'emploi des cadres (Apec) organise mardi 24 janvier à Dijon, une réunion sur l'égalité professionnelle femme/homme destinée aux chefs d'entreprises et responsables de la gestion du personnel.

Isabelle Duraffourg, consultante Apec pour la région Bourgogne, explique l'évolution de la réglementation et concrètement, comment mettre en œuvre un plan d'action tel que défini dans le décret du 7 juillet 2011.

En progrès, la mixité dans l'entreprise n'est pas encore une évidence.

Quelques chiffres : 11% des femmes cadres occupent des postes à fortes responsabilités, le nombre de femmes cadres stagne à 29,5%, 5% des accords de branche abordent le thème de l'égalité professionnelle, la différence de rémunération annuelle est en moyenne de 7000 € entre hommes et femmes cadres.

Que dit la loi en termes de mixité ?

Depuis le 1er janvier 2012, les entreprises d'au moins 50 salariés doivent avoir négocié un accord collectif relatif à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. A défaut, elles doivent mettre en place un plan d'action : c'est l'objet des Matinales RH que l'Apec organise sur tout le territoire, dans le cadre d’un programme co-financé par le FSE (Fonds Social Européen).

Faute de répondre à cette obligation légale, un récent décret prévoit une pénalité pouvant aller jusqu'à 1% de la masse salariale.

Comment mettre en place ce plan d'action ?

D'abord, les dirigeants ne doivent pas prendre ce décret comme une contrainte, mais comme une opportunité à s'interroger sur le fonctionnement et la culture de leur entreprise.

Une fois rédigé et mis à la disposition de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte), le plan d'action doit faire partie de la stratégie globale des ressources humaines. Les partenaires sociaux sont associés à la démarche.

Il offre l'occasion de s'interroger sur l'articulation entre les temps professionnels et personnels. Il conduit aussi à réfléchir sur le recrutement, la professionnalisation, la rémunération.

La démarche passe par un diagnostic qui constate la situation et révèle les défaillances et les besoins. Il va permettre à l'entreprise d'identifier les différents écarts et disparités dans les salaires, les formations, la gestion des carrières.

Et il y a sûrement des bonnes pratiques à pérenniser…

Mais il n'y a pas de réponse unique. En revanche, pour réussir, les dirigeants doivent se sentir impliqués, motivés.

Les Matinales de l'Apec sont là pour favoriser cette prise de conscience.

Concrétement que peut contenir ce plan d'action ?

Pas forcément des choses compliquées à mettre en place. Quelques exemples : réserver quelques places dans une crèche pour l'entreprise, décaler les réunions du soir, faire des formations In situ, rendre mixtes les jurys de recrutement, etc…

En outre, concernant un aménagement du temps de travail pour les mères de famille, il faut être conscient qu'il peut profiter à tous, sachant qu'aujourd'hui il n'est pas exceptionnel qu'un homme demande une flexibilité de ses horaires pour s'occuper des enfants.

En dehors de ces réunions de l'Apec, comment s'informer ?

Un quizz en ligne sur www.recruteurs.apec.fr permet, en une quinzaine de questions, de s'auto-évaluer par un premier diagnostic des actions existantes dans l'entreprise. Une synthèse personnalisée propose différents plans applicables. Les consultants de l'Apec sont également là pour apporter une méthodologie.

Pourquoi un trophée ?

Ouvert aux grandes entreprises comme aux PME et aux organismes publics et parapublics, le trophée est destiné à valoriser les collaborateurs de l'entreprise qui oeuvrent pour la mixité. Les entreprises sont invitées à présenter une action en projet ou déjà en place.

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 29 février 2012 et le trophée sera décerné le 29 mars.

Pour participer, il faut s'inscrire sur le site www.tropheesegalite.apec.fr

Matinale RH organisée par l’Apec de Dijon sur le thème de l’Egalité professionnelle : où en êtes-vous ? Comment agir ?, le mardi 24 janvier (9h30 à 12h), au Centre Apec de Dijon au 14 bis rue du Chapeau-Rouge.

Pour s'inscrire : tél.: 06 98 39 30 93.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Avis d'expert

Mots-clés : Besançon, Dijon, Franche-Comté, Bourgogne, Emploi - Formation, Ressources humaines, cadres, APEC, égalité professionnelle, femmes

Découvrez également les articles associés :

En entreprise, comment réagir face à un éventuel risque de radicalisationEn entreprise, comment réagir face à un éventuel risque de radicalisation
Des taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflationDes taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflation
Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale
La Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprisesLa Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprises

1 réponse(s) à "Egalité F/H : «Il y a de bonnes pratiques à pérenniser»"

  1. JMPdit :

    Pour info, Défi2 Conseil, en association l’UIMM Côte-d’Or et le MEDEF Côte-d’Or, organise une formation* sous forme de groupe de travail d'une dizaine de personnes maximum. Sur 3 demi-journées (jeudi 26 janvier – vendredi 10 février – jeudi 23 février 2012 de 9h à 12h à la Maison des Entreprises), les participants découvriront les enjeux liés à cette problématique et iront jusqu'à la formalisation de leur accord ou plan d'actions. Les objectifs : • Comprendre les enjeux liés à l'égalité professionnelle Hommes/Femmes • Comprendre le cadre réglementaire • Analyser la situation comparée Hommes/Femmes au sein de l'entreprise • Préparer la négociation avec les représentants du personnel • Formaliser un accord ou plan d'action * Imputable au plan de formation. Prise en charge selon conditions OPCA. Renseignements et inscriptions : Tél. 03 80 77 85 12 ou defi2conseil@maisondesentreprises.com

Commentez !


Combien font "3 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire