BSE Electronic abat sa carte maîtresse au Creusot

Publié par Didier Hugue, le 11 juin 2013
Ingénieur spécialiste des mesures et tests de compatibilité électromagnétique chez BSE Electronic.
Ingénieur spécialiste des mesures et tests de compatibilité électromagnétique chez BSE Electronic.

ELECTRONIQUE. Le fabricant de cartes et équipements électroniques inaugure ce mardi 11 juin 2013, une ligne de production capable d’insérer jusqu’à 8 millions de composants par mois. L’investissement s’élève à 1,3 million d’€.

La PME compte doubler son activité d’ici à 2016 et embaucher jusqu’à 50 personnes.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Sous l’impulsion de Marc Balussaud (45 ans), son président, BSE Electronic, concepteur de solutions globales en électronique et fabricant de cartes et équipements dédiés, voit plus loin et veut aller plus vite.

Dans un secteur d’activité où les intervenants nationaux se réduisent à peau de chagrin, cet ancien de Valeo sait que la performance industrielle passe par des matériels de pointe pour doper la productivité.

Il n’a donc pas hésité à doter son entreprise implantée au Creusot (Saône-et-Loire) d’un outil de production, inauguré ce jour, à la hauteur de ses espérances.

Il s'agit d’une ligne d’insertion de composants sur cartes électroniques « parmi les plus capacitaires au monde ». Entièrement automatisée et d'un coût de 1,3 million d'€, elle peut traiter jusqu’à 8 millions de composants par mois.

« Pour notre taille, il s’agit d’un des rares investissements de ce type dans le monde », souligne Gilles Granier, directeur de la stratégie chez BSE Electronic.

Cette PME de 80 personnes et 15 millions d’€ de chiffre d’affaires renforce parallèlement ses effectifs en prévoyant un plan d’embauche, d’ici à 2016, de 30 à 50 nouveaux collaborateurs.

Le département R&D de BSE où travaillent une dizaine d'ingénieurs et techniciens.
Le département R&D de BSE où travaillent une dizaine d'ingénieurs et techniciens.

Un département R&D intégré

Les profils recherchés intéressent le commercial, la logistique, les achats, les méthodes, le contrôle de la qualité, en passant par des cursus d’ingénieurs électro informaticiens.

Car l’entreprise développe des compétences dans des domaines de pointe comme, le temps réel, l’interface tactile, la technologie basse consommation ou encore les communications radio.

Éligible au Crédit Impôt Recherche (CIR), elle intègre son propre département de recherche, d’évaluation et de tests, constitué d’une dizaine de personnes. « Mais nous n’hésitons pas non plus à collaborer suivant nos besoins avec des laboratoires indépendants ou universitaires », précise Catherine Kokoreff, la directrice du marketing.

En outre, BSE Electronic offre un service global à sa clientèle en assurant le stockage, la logistique et bien sûr le SAV.

Créé en 1987 et bénéficiant d’une unité reconstruite en 2006 (4000 m2), l’industriel s’appuie sur deux sociétés partenaires, situées en Tunisie et en Chine.

Son actionnariat se compose de la famille fondatrice, fédérée sous la société d'investissement PUMA, de BNP Développement, du fonds d’investissement Sigma (majoritaire) et du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI), entré au capital à hauteur tout récemment de 500 000 €.

Une partie de l'équipe BSE Electronic.
Une partie de l'équipe BSE Electronic.

Alors que ses équipes commerciales rayonnent aujourd’hui sur les régions Bourgogne, Rhône-Alpes et le nord de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), BSE Electronic vise à conquérir de nouveaux territoires en France (Alsace et Nord-Pas-de-Calais, Ile-de-France...), comme à s'implanter à l’étranger, avec ou sans croissance externe.

Un programme ambitieux destiné à multiplier par deux le chiffre d’affaires en quatre ans.

BSE Electronic en images :

http://www.youtube.com/watch?v=yfgfpGFj-9A

Crédit photos : BSE Electronic



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Le Creusot, Bourgogne, Emploi - Formation, Saône-et-Loire, recrutement, Investissement, informatique, BSE Electronic, élecronique

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "5 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire