Traces Ecrites News, le club
  • Charlois
  • PMS Industrie
  • Tonnellerie Rousseau
  • DVF

Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 06 novembre 2018

ECO)BREF/LORRAINE. Verrissima poursuit sa croissance externe avec l’acquisition de Miroiver. FLTech et l’ancien mess des officiers de la base aérienne de Frescaty, deux nouveaux espaces dédiés aux start-up. Avec Noviatek, Pharmagest se distingue au salon mondial de l’électronique de Hong-Kong.  L’UIMM Lorraine exporte la formation en alternance en Chine. L’EPNAK crée une entreprise adaptée à Metz. Audrey Raguet, nouvelle directrice de l’entreprenariat à l’Université de Lorraine.

• Le lorrain Verrissima poursuit sa croissance externe avec l’acquisition de Miroiver à Strasbourg.

 

verrissimausine
L'usine de Verrissima à Goetzenbruck (Moselle). © Verrissima


Verrissima à Goetzenbruck (Moselle) conforte son assise commerciale avec l’acquisition de la miroiterie Miroiver à Ittenheim (Bas-Rhin). La société lorraine qui emploie 130 personnes, dote ainsi son entité Verrissima Habitat spécialisée dans le façonnage et la pose de verre pour l’ameublement, d’une cinquième agence dans le Grand-Est. Bien présente en Moselle (Metz, Forbach et Rohrbach-lès-Bitche), la miroiterie qui fabrique ses propres verres, était déjà implantée dans le Bas-Rhin à Schweighouse-sur-Moder.
« Cette acquisition va renforcer notre activité dans l’agglomération strasbourgeoise pour servir notamment nos clients hôteliers », se félicite Jonathan Metz, président de Verrissima. Le marché du remplacement de vitrines dégradées dans la capitale alsacienne devrait également contribuer à rentabiliser cette acquisition.
Miroiver, fondée par un ancien salarié de Verrissima, emploie 7 personnes. Son acquisition prolonge la stratégie de croissance de la PME qui, en 2017, avait conforté son entité spécialisée dans la fabrication de verre plats (Verrissima Industrie) avec l’acquisition d’AGC Vertal Nord-Est, filiale du groupe belge AGC Glass Europe implantée à Wisches (Bas-Rhin). Philippe Bohlinger.

 actionlogement

 


• Le sillon lorrain s’enrichit de deux nouveaux espaces dédiés aux start-up  

 

frescaty
L’ancien mess des officiers de la base aérienne de Frescaty, près de Metz va être reconverti par la PME Gocel pour accueillir des start-up. © Metz Métropole.


Les agglomérations de Thionville, Metz, Nancy et Épinal regroupées dans l’entité Sillon lorrain renforcent le maillage dédié à l’accueil de jeunes pousses innovantes. Ce territoire labellisé il y a trois ans par la French Tech, vient de voir le lancement de deux espaces dédiés aux start-up.
Au nord de Nancy, la communauté de communes du Bassin de Pompey (Meurthe-et-Moselle) a inauguré le 18 octobre 2018,  FLTech (Factory Lorraine de Technologies), un tiers-lieu dédié à l’incubation de start-up, au coworking et à la location de bureaux.

Cet espace de 150 m² vient compléter un tissu local déjà riche de lieux dédiés aux jeunes entreprises : l’Incubateur lorrain (Université de Lorraine), depuis juin dernier une antenne de Village by CA à Laxou, l’accélérateur Le Paddock à Nancy et l’incubateur La PAPinière à Gondreville, ces deux derniers gérés par la société de capital risque Pole Capital et le voyagiste Prêt à Partir.
Dans l’agglomération de Metz, l’entreprise Gocel à Montigny-lès-Metz (Moselle), a acquis l’ancien mess des officiers de la base aérienne de Frescaty, en cours de reconversion. L’entreprise de plomberie-chauffage (chiffre d'affaires de l'ordre de 10 milions d'€) va rénover cette rotonde à l’architecture emblématique cédée par Metz-Métropole.

Elle compte installer dans un premier temps son siège, ainsi que les trois start-up issues de ses propres travaux de recherche-et-développement : 90Tech, Bati’nov Tech et Eznov. Les 3.700 m² devraient également accueillir à terme les projets de jeunes pousses dans le bâtiment, mais aussi dans d’autres secteurs. P.B.

 

 

bpalcchampionne

• La box santé senior du nancéien Pharmagest saluée au salon mondial de l’électronique Hong-Kong.

 

pharmagestregiscire
Régis Cire, directeur et co-fondateur de Noviatek, filiale de Pharmagest, a été récompensé à Hong-Kong pour son innovation. © Pharmagest


Le spécialiste de l’informatique pour les officines pharmaceutiques Pharmagest à Nancy s’est vu décerner le 15 octobre 2018 le prix du meilleur produit de l’année à l’occasion du Salon mondial de l’électronique de Hong Kong, un des plus importants salons du genre. Sa filiale Noviatek y a été récompensée pour son innovation technologique :  la box santé senior Noviacare.
Placé au domicile des personnes ou en établissements spécialisés, les capteurs associés au dispositif préviennent d’éventuelles situations à risque chez les personnes âgées. Les informations sur l’activité des seniors sont traitées et envoyées sous forme de rapports quotidiens aux aidants, à leurs familles ou aux équipes de soin. Cette box sans fil ne nécessite aucune connexion Internet et peut interagir, si besoin, avec la voix de son utilisateur. Régis Cire, directeur et co-fondateur de Noviatek rappelle que « le système d’accompagnement Noviacare a nécessité quatre ans de recherche-et-développement, en partenariat avec des laboratoires, des universités et des associations. »
Fondée à Florange (Moselle) la start-up Noviatek, spécialisée dans la conception de systèmes innovants pour l'aide aux personnes dépendantes, a été acquise en août 2016 par Pharmagest. Côté sur Euronext Paris, le groupe emploie 1000 salariés et a réalisé en 2017 un chiffr d’affaires de 146,81 millions d’€. Sa dernière croissance externe fut en janvier 2017, la société d'intelligence artificielle Sailendra, issue du Laboratoire lorrain de recherche en informatique appliqué (Loria). P.B.

industriesfutur

• L’UIMM Lorraine exporte la formation en alternance dans la province de Shanghai

 

 

uimmshangai
Le système d’apprentissage est encore peu développé en Chine. © AFPI.

 

 

L’AFPI Lorraine (Association de formation professionnelle des industries), une des trois structures du pôle formation de l’UIMM Lorraine, relance son activité internationale par une inauguration en Chine. L’association a ouvert officiellement en septembre 2018 en partenariat avec l'Institut des Techniciens de Haining, une ligne de formation « lean » dans la province de Shanghai.

Livrée et installée par l’AFPI, cette plateforme vise à faciliter la formation par le biais de l’alternance des futurs opérateurs et les responsables d’îlots de production des entreprises chinoises. « Le système d’apprentissage est encore peu développé en Chine. Les jeunes concernés par la formation suivent un parcours qui est comparable à celui du Pilote de système de production automatisé », explique-t-on à l’AFPI Lorraine.
24 jeunes ont été sélectionnés pour mener cette première expérience en alternance sur trois ans. L’AFPI Lorraine a pour mission d’accompagner les entreprises et les salariés en développant des parcours de formation professionnalisant. P.B.

 


LCR

• L’EPNAK crée une entreprise adaptée à Metz.


Deuxième opérateur de la réadaptation professionnelle en France avec une trentaine d’entités, l'Établissement Public National Antoine Koenigswarter (EPNAK) vient de créer une entreprise adaptée au sein du Centre de réadaptation professionnelle de Metz (Moselle), la Coeurdonnerie du Fort Moselle. Il s’agit d’une cordonnerie (réparation de chaussures, gravures personnalisées, plaques d’immatriculation, reproduction de clés, rénovation et réparation d’articles en cuir) qui emploie des travailleurs en situation de handicap.

Le Centre de réadaptation professionnelle de Metz accompagne les personnes vers un métier souvent à la suite de la perte d’un emploi pour inaptitude médicale. Il évalue à près de 70%, les stagiaires qui s’insèrent professionnellement et retrouvent une activité salariée (CDD, CDI, création d’entreprise, contrat de professionnalisation, etc.). C.P.


Kremernouvellepub

 

 

audreyraguet
Audrey Raguet. © Université de Lorraine.

• Audrey Raguet, nouvelle directrice de l’entreprenariat à l’Université de Lorraine


Établissement de 59.400 étudiants, l’Université de Lorraine (UL) a recruté cet automne une nouvelle directrice de l’entreprenariat et des partenariats socio-économiques : Audrey Raguet. Elle a pour mission d’assurer la bonne marche du Pôle entreprenariat étudiant de Lorraine (Peel), le développement de l’innovation territoriale, la conduite de projets transversaux et la promotion des activités de l’établissement.
Cette diplômée de l’Université de Bourgogne occupait auparavant la direction du centre d’innovation de l’industrie agro-alimentaire CRITT Agria Grand-Est à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Spécialisée dans l’animation de réseaux et la mise en place de projets fédérateurs au sein des organisations, la nouvelle responsable de l’entreprenariat à l’Université de Lorraine a occupé au cours de sa carrière des postes de chargée de marketing puis de responsable marketing dans des entreprises des secteurs bancaire, textile et pharmaceutique. P.B.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Grand Est, Moselle, Université de Lorraine, Nancy, Metz, Meurthe-et-Moselle, Sillon lorrain, Verrissima, UIMM Lorraine, LORnTECH, FLTech, Gocel, Pharmagest, Noviatek, Sailendra, AFPI Lorraine, EPNAK, Centre de réadaptation professionnelle de Metz, Audrey Raguet, Base aérienne de Frescaty, Coeurdonnerie du Fort Moselle

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Franche-Comté vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Franche-Comté vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique du Jura vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique du Jura vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "8 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire