Traces Ecrites News, le club
  • CCI Grand Est
  • Brassserie de Vézelay
  • Domaines Albert Bichot
  • PMS Industrie

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News

Publié par La Rédaction, le 05 décembre 2018

BRÈVES BOURGUIGNONNE. Crossject augmente son capital. RB3D lance un nouveau cobot manipulateur. La Place Financière Bourgogne - Franche-Comté, un an après. L’école d’ingénieurs de travaux publics, ESTP Paris, ouvrira à Dijon à la rentrée 2019. Trois jeunes du Pôle formation de l’UIMM Bourgogne 21-71, champions de l’industrie et les lauréats des Olympiades des métiers 2018. Pinette-PEI décroche la timbale à l’export.

 

• Crossject augmente son capital

 

crossject
Crossject vise la mise sur le marché de son dispositif d'injection de médicaments sans aiguille en 2021.© Crossject.

 

Coté sur le marché Euronext Growth Paris depuis 2014, le concepteur de l’injection de médicaments sans aiguilles installé à Dijon (Côte-d’Or) et Gray (Haute-Saône) annonce une augmentation de capital de 4 million d’€ par émission d'actions ordinaires avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) afin de se doter de moyens supplémentaires pour accompagner ses développements industriels et pharmaceutiques.

« Nos prochaines étapes sont claires : 2019, signature d'accords commerciaux ; 2020, premiers dépôts de dossiers d’autorisations de mise sur le marché aux Etats-Unis et en Europe ; 2021, première commercialisation du dispositif ZENEO® [ le dispositif d’injection sans aiguille, ndlr ] ; la société ne dispose pas d'un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie d'exploitation des 12 prochains mois. Post augmentation de capital, le besoin de financement a été évalué à ce jour à 11 millions d’€ », commente Patrick Alexandre, président du directoire de Crossject.

L’actionnaire historique, Gemmes Venture, participe à l'opération qu'il garantit par ailleurs à hauteur de 75%. Les titulaires de droits préférentiels de souscription peuvent souscrire jusqu'au 14 décembre 2018 inclus, par exercice de leurs droits préférentiels de souscription. C.P.

 

 

 BPBFCnovembre



cobotmaniupulateur
Une version plus légère de cobot manipulateur, ici dans un atelier de volailles. © RB3D.

• RB3D lance un nouveau cobot


Le fabricant de l’Yonne lance un nouveau cobot manipulateur pour des charges plus faibles (60 kg) que le modèle antérieur (350 kg).

Présentée  au salon ALL4pack fin novembre à Paris Villepinte, la machine dotée de 4 bras est particulièrement destinée à l’industrie de l’automobile et de l’agroalimentaire où « les  charges sont plus  légères, mais la cadence élevée est associée à de grandes fréquences  de gestes », précise Olivier Baudet, directeur commercial, « il remplit  bien les fonctions de manipulations  de charges en porte à faux ».

Sa particularité : il peut mis en mode robot : il suit alors un itinéraire préprogrammé par l’opérateur. RB3D à Moneteau, près d’Auxerre, est aussi connu pour ses exosquelettes : l’homme endosse un  équipement qui devient le prolongement naturel des ses membres et lui sert  d’assistance physique. Le marché visé est ici principalement le BTP. C.P.

 

 

LCRDijon

 

 

• Que devient la Place Financière de Bourgogne Franche-Comté

 

placefinanciere

De gauche à droite, les dirigeants de quatre sociétés cotées : Bernard Sreit (Delfingen); Jean-Philippe Girard (Eurogerm); Frédéric Cren (Inventiva) et Philippe Genne (Oncodesign). © Traces Ecrites.

 

La Caisse d’Épargne de Bourgogne-Franche-Comté a la bonne d’idée d’organiser régulièrement des conférences instructives. L’une des dernières en date concernait la bourse comme levier de croissance pour les PME/PMI. Et cela tombait à pic car l’un des intervenants de la table ronde n’était autre que Jean-Philippe Girard, président fondateur d’Eurogerm, une entreprise dijonnaise cotée depuis 2007, mais également de la Place Financière.

Jean-Pierre Deramecourt, son initiateur début 2018 et le président du directoire de la caisse régionale, peut être fier de son bébé qui fédère aujourd’hui 60 membres. « Je rappelle qu’il s’agit d’un lieu de dialogue entre les dirigeants d’entreprises et les professionnels de la finance, du chiffre et du droit », indique Jean-Philippe Girard.

C’est aussi un espace partagé pour étudier à plusieurs des dossiers qui bloquent ou qui se construisent. Parmi les onze places financières en activité dans l’hexagone, elle est la seule régionale et se réunit tour à tour à Besançon et à Dijon.

Comme première réalisation, la place financière s’est dotée d’une atelier Garantie pour réduire la hantise de la caution personnelle, d’un atelier de stratégie financière, d’un troisième de formation du dirigeant, enfin d’un dernier liée à la gouvernance.

Pour remplacer Emmanuel Vieillard, l’un des co-dirigeants du groupe franc-comtois Lisi, qui formait un tandem présidentiel avec le patron d’Eurogerm, tout le monde pense évidemment au truculent Bernard Streit de Delfingen qui, lors de son témoignage sur son expérience boursière, a fait rire aux éclats une salle très studieuse en disant « Qui n'a pas eu envie un jour d'étrangler son banquier ? » D.H.

 

 

btdsystem

 


• L’école d’ingénieurs de travaux publics, ESTP Paris, ouvrira à la rentrée 2019


C’est dès la rentrée 2019 qu’ouvrira à Dijon, l’École Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP Paris), ont confirmé le 29 novembre, François Rebsamen, président de Dijon Métropole et Florence Darmon, directrice générale de l’ESTP Paris lors de la signature d’une convention de partenariat qui consiste pour Dijon Métropole à mettre à la disposition de l’école des locaux temporaires.
Spécialisée dans la conception et la construction en infrastructures et bâtiments intelligents et durables, elle vise plus de 200 étudiants en 2021 et plus de 300 à l’horizon 2025. L’école s’installera en septembre 2021 au sein du campus universitaire, dans un bâtiment de 10.000 m2 en cours de construction, et partagé avec l’École supérieure d'électronique de l’Ouest (ESEO), autre école d’ingénieurs qui s’installera en 2021.
Cette implantation de l’ESTP Paris illustre sa stratégie de développement d’établissements de moyenne taille : elle est déjà installée à Troyes. Le projet est fortement soutenu par la profession (FRTP Bourgogne-Franche-Comté, FFB Bourgogne-Franche-Comté, FFB Côte d’Or) qui espère trouver les cadres qui font parfois défaut aux PME du BTP. C.P.

 

 Kremernouvellepub

 

 
• Trois jeunes champions de l’industrie.

 

apprentisuimm
Les trois lauréats formés au Pôle formation de l'IUMM 21-71 et leur coach, Samuel Bonot, responsable du département Maintenance et Robotique.

 

lls s’appellent Romain Guenard, Clément Durandeau et Adrien Amorosini, sont âgés de 21 à 23 ans, ont obtenu leur licence professionnelle Robotique au Pôle formation de l’UIMM Bourgogne 21-71, en juillet 2018 et viennent de décrocher la médaille d’Or dans la catégorie Intégrateur robotique à la finale nationale des 45èmes Olympiades des métiers. La récompense revient aussi à leur coach, Samuel Bonot, responsable du département Maintenance et Robotique du Pôle formation UIMM Bourgogne 21-71, qui les a préparé à ce concours qui s’est déroulé du 29 novembre au 1er décembre à Caen.
Tous les trois anciens étudiants par alternance, sont aujourd’hui dans la vie active. Romain qui avait démarrée par un Bac Pro Maintenance puis poursuivi avec un BTS Électrotechnique  au même CFAI, est en CDI dans l’entreprise Gebo Cermex (Côte-d’or) qui l’avait accueilli en alternance. Depuis le 1er octobre 2018, il occupe un poste de chargé d’intégration Robotique et Automatisme chez ce fabricant de machines d’emballages.
Clément qui avait préparé un BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques après un Bac Pro Maintenance a été embauché chez Cleia à Nolay (Côte-d’Or) comme intégrateur Robotique et metteur au point le 1er octobre également. Il avait effectué son apprentissage chez le fabricant d’électroménager Seb à Selongey.  
Adrien qui affiche le même parcours de formation et avait fait son apprentissage dans l’autre usine de Seb à Is-surTille est employé de la société d’ingénierie Actenium Dijon comme technicien Automatismes et référent Robotique.
Destinées à valoriser les métiers manuels et industriels auprès des jeunes, les Olympiades des métiers mettent en compétition des candidats qui réalisent durant trois jours un exercice dans un contexte professionnel, d’abord au niveau régional, puis national, et enfin, international : les lauréats de la finale de Caen représenteront la France aux finales mondiales à Kazan en Russie en août 2019. C.P.

Les autres lauréats nationaux de l’industrie dans l’Est :
Chaudronnerie :  Excellence, Guillaume Toubin, Bourgogne-Franche-Comté - Contrôle industriel : Argent, Pierre Bonhomme, Grand Est - DAO-Dessin industriel : Excellence,  Thomas Pauthier, Bourgogne-Franche-Comté - Tournage : Bronze, Jihad Taleb, Bourgogne-Franche-Comté - Fraisage : Argent, Jordan Pplatz, Grand Est - Intégrateur robotique : Bronze, Jeremy Livoir, Terry Pilon et Florian Piraube, Grand Est - Production industrielle (en équipe) : Or, Lorry Enge, Christophe Le Houérou et Augustin Probst, Grand Est - Robotique mobile : Argent, Maxence Matuchet et Patrick Steiner, Grand Est - Soudage : Excellence, Thibaut Colin, Bourgogne-Franche-Comté.

 

 caissedepargnebfcarticle

 

 

• Pinette-PEI décroche la timbale à l’export

 

pinette
© Pinette-PEI.

 

Jérôme Hubert, président de Pinette-PEI, décroche le prix de l'exportateur de l'année, remis par le Moniteur du Commerce International (MOCI).

L’entreprise de Chalon-sur-Saône, conceptrice et fabricante de machines spéciales pour l’énergie, l’aéronautique, le spatial, les transports et le médical, ainsi que d’équipements de travail des métaux en feuille, voit les efforts de son dirigeant récompensés.

Distingué économiquement déjà à de nombreuses reprises, chevalier de la légion d’honneur, Jérôme Hubert parcourt la planète de longs mois dans l’année. Sur un chiffre d’affaires de plus de 26 millions d’€ (925.000 € de résultat net), Pinette-PEI réalise 70% de son activité à l’international. D.H.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Dijon, Côte-d'Or, Chalon-sur-Saône, Yonne, Saône-et-Loire, RB3D, Jean-Philippe Girard, caisse d'épargne de Bourgogne Franche-Comté, Jérôme Hubert, Jean-Pierre Deramecourt, Pinette-PEI, robotique, cobot, Bourgogne Franche-Comté Place Financière, ESTP, Pôle formation UIMM Bourgogne 21-71, Olympiades des métiers

Découvrez également les articles associés :

Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Franche-Comté vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Franche-Comté vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "9 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire