Traces Ecrites News, le club
  • Specific log
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Excelliance
  • Roch Constructeur Bois

Bonglet S.A. au salon Made in Jura : « une entreprise artisanale organisée comme un industriel »

Publié par Christiane Perruchot, le 13 octobre 2016

BÂTIMENT/JURA. Une forte croissance, en quinze ans, a conduit l’entreprise de second oeuvre à adopter des outils de gestion performants, notamment un progiciel de gestion intégré et une centrale d’achat qui relie les onze agences de Bourgogne - Franche-Comté et de Rhône-Alpes à son siège social.
Pour encore mieux rationaliser son organisation, Hervé Bonglet, le P-DG de l’entreprise familiale basée à Lons-le-Saunier (Jura), espère lui donner ses aises sur un nouveau site de plusieurs hectares d’ici deux ans.
Bonglet S.A. compte à partir d’aujourd’hui 13 octobre et jusqu’à dimanche, parmi les 250 exposants du salon Made In Jura, non loin de ses terres, à Dole.

 

bongletdirigeant
Hervé Bonglet (à gauche), P-DG de Bonglet S.A. et Hervé Peutot, responsable des achats. © Traces Ecrites.

 

Le discours, franc, est actuellement suffisamment inhabituel pour ne pas être rapporté. Bonglet S.A., entreprise de second oeuvre du bâtiment à Lons-le-Saunier (Jura) ne connaît pas la crise. « Nos marges se réduisent, mais nous avons un bon volume de chantiers », affirme Hervé Bonglet, le P-DG de cette entreprise familiale que son père Henri avait créé en 1956.

 

Les trois quarts de l’activité de Bonglet, spécialisée dans la plâtrerie, la peinture, les revêtements de sols et l’isolation par l’extérieur, est pourtant constituée de marchés publics, un secteur actuellement en panne.

 

Quelques-uns récents : la réhabilitation du lycée Jean Michel de Lons-le-Saunier, (bardage-peinture-revêtement de sol), le collège de Brochon (Côte-d’Or), la réhabilitation de l’hôpital Minjoz de Besançon.

 

« Notre organisation, avec onze agences qui sont autant de petites entreprises de proximité de 30 à 40 personnes, habilitées à répondent à leurs propres appels d’offres, est un atout », ajoute t-il. Les 460 salariés (dont 21 apprentis, plus 200 intérimaires en moyenne) sont répartis dans toute la Bourgogne Franche-Comté et jusqu’au département de l’Ain et de la Haute-Savoie.


banquepopulaire

 

Hervé Bonglet qui a appris le métier sur le tas, depuis l’âge de 16 ans, s’est entouré d’une équipe pluridisciplinaire pour donner corps à ce qu’il appelle une entreprise artisanale qui travaille comme un industriel.

 

Pas d’organisation pyramidale, insiste t-il, mais des échanges quotidiens avec un staff constitué en partie de sa famille - sa belle-soeur Catherine, DRH ; son frère Eric, directeur de l’agence de Dijon ; ses deux filles Caroline, responsable du secteur de Montchanin (Saône-et-Loire) et Auxerre (Yonne) et Emmanuelle, responsable de l’agence de Mâcon - et de cadres, le directeur financier et le directeur des achats.

 

« On ne perd pas de temps en réunion, les décisions sont prises au fil de l’eau », explique le dirigeant. Un système de visioconférences permet depuis peu de faire le point à distance, avec les responsables des agences, mais aussi, via les smartphones, avec les chefs de chantiers.

 

Un nouveau siège social d’ici deux ans

 

bongletisolation
Bonglet réalise un tiers de son chiffre d'affaires avec l'isolation par l'extérieur. Ici, immeuble de logements de l'OPH du Jura, à Lons-le-Saunier. © Bonglet.


Le fil conducteur de cette organisation transversale est un ERP, un progiciel des processus opérationnels de l’entreprise. Grâce à ce système intégrant une gestion dématérialisée des documents, le siège et les agences sont en communication constante pour le suivi des chantiers, la gestion des approvisionnements et du stock de matériels.

 

Comme dans la grande distribution, commente Hervé Peutot, directeur des achats, dès qu’une agence réserve un matériau pour un chantier, un autre est commandé aux fournisseurs. En plus d’éviter la rupture de stocks, les achats en volume garantissent des prix plus intéressants.


L’entreprise a aussi choisi d’être autonome dans la gestion de ses d’échafaudages, avec un énorme stock réparti dans plusieurs endroits et qui prendra place, dans les deux ans qui viennent, en seul lieu. Hervé Bonglet dit être sur le point d’avoir trouvé un terrain de plusieurs hectares à Lons-le-Saunier pour y poser son nouveau siège.


exercice_illegal_boucle

 

Avec certains de ses fournisseurs, Bonglet a établi de véritables partenariats, explique le directeur des achats. En particulier pour s’assurer du recyclage des matériaux, l'un des sujets de travail d'une démarche RSE (responsabilité sociale de l'entreprise).

 

« Les chutes de plâtre par exemple, si elles sont enfouies en mélange avec des déchets inertes, dégradent la qualité des produits recyclés en sous-couches routières ou béton », explique Hervé Peutot. Les plaques de plâtre, triées sur les chantiers, sont désormais reprises directement par le fabricant Siniat, pour son usine d’Ottmarscheim (Haut-Rhin). « Ainsi, nous sommes certains que les chutes sont réincorporées dans les fabrications, le plâtre étant recyclable à l’infini ».


La même démarche est entreprise pour les chutes de polystyrène, matériau dont l’entreprise fait une grosse consommation pour l’isolation par l’extérieur qui génère 30% de son chiffre d’affaires.

 

« Nous choisissons désormais nos fournisseurs en fonction de leur capacité à nous accompagner dans cette démarche de Développement durable », assure Hervé Peutot. Un poste dédié se déplace sur les chantiers pour vérifier les bon gestes de tri et former les opérateurs comme leurs encadrants.

 

auxerreetudiant
L’un des chantiers en cours de Bonglet, le bâtiment de la vie étudiante à Auxerre (Yonne) , une opération de 4,2 millions d’€ réaliséepar la ville d’Auxerre. © Catherine Geoffroy & Frank Zonca Architectes Associés.

 

S'il peut être perçu comme un outil de contrôle, un système de géolocalisation des 300 véhicules de chantier fournit des indicateurs économiques : nombre de kilomètres parcourus, consommation de carburant, comportements de conduite, temps de trajets.  La direction de l'entreprise ne cache pas qu'elle espère ainsi la chasse aux mauvais comportements au volant, mais cet outil embarqué fait partie de la politique de prévention et sécurité. Des alertes de risques permettent aux conducteurs de s’autoréguler et de prendre conscience des économies de carburant.


Résultat de cette addition d'initiatives, l’automne dernier, Bonglet S.A. a décroché la première certification Maîtrise environnementale de son secteur, selon l’organisme de certification Qualitat, et en parallèle la certification Iso 14001.


Cette démarche est systématiquement mise en avant dans les appels d’offres publics. Ce qui ne porte pas forcément ses fruits, estime le dirigeant, mais peu importe, il est certain d’être sur le bon chemin.

 

Le chiffre d’affaires l’illustre : il devrait progresser de 13% en 2016 à 60 millions d’€, dont 30% issus de l’isolation par l’extérieur. Il y a 15 ans, se souvient le P-DG, il s’élevait à 15 millions.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Environnement

Mots-clés : bâtiment, Jura, Lons-le-Saunier, responsabilité sociale de l'entreprise, Bourgogne Franche-Comté, isolation thermique des bâtiments, RSE, Bonglet, second oeuvre, progiciel de gestion intégré

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

Commentez !


Combien font "7 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire