Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export

Publié par Julie Giorgi, le 20 juin 2018

BIOTECHNOLOGIES/BAS-RHIN. Le fabricant de tests de diagnostics rapides inaugure ce 20 juin ses locaux au Parc Innovation à Illkirch-Graffenstaden, dans l’agglomération de Strasbourg, dimensionné pour héberger sous le même toit la R&D, la production et la distribution.
Leader sur ce segment en France, Biosynex oriente sa stratégie vers l’export et vise une croissance à deux chiffres.
Cette pépite est l’un des entreprises sélectionnées dans l’édition 2018 du magazine annuel de Traces Ecrites News, 60, le best of.

 

iosynexlaboratoire
Des surfaces de laboratoires, de production et de logistique trois fois plus grandes.

 

Depuis sa création en 2005, Biosynex a grandi. Beaucoup grandi. La biotech cotée sur le marché Euronext Growth à Paris pèse désormais 30 millions d’euros de chiffre d’affaires (27 millions en 2016) et emploie 120 personnes. Elle fabrique et vend une centaine de tests de diagnostics rapides auprès des pharmacies, des médecins, des biologistes, des distributeurs dans pas moins de 70 pays, principalement en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

 

Et elle ne compte pas s’arrêter là. L’export qui représente 30% du chiffre d’affaires devrait atteindre 50% d’ici à trois ans. Grâce à deux grands marchés : l’Afrique et l’Amérique du Nord.

 

Pour s’installer sur le marché africain où les besoins concernent les tests de dépistage des maladies infectieuses, HIV surtout, mais aussi hépatites, malaria, paludisme, l’entreprise alsacienne a racheté deux sociétés spécialisées dans la parasitologie : Fumouze Diagnostics à Levallois-Perret en juillet 2016 et SR2B à Angers en juin 2017.

 

LCR

 

 

« Nos tests sont tout à fait adaptés aux pays émergents car ils sont très faciles à mettre en œuvre et ne nécessitent aucun équipement », précise Larry Abensur, PDG et ingénieur chimiste.

 

En Amérique du Nord, Biosynex vise le marché des urgences obstétricales avec des tests de rupture des membranes fœtales et des tests de prédiction d’accouchement imminent. Sur ce marché, aux Etats-Unis, la société possède peu de concurrentes elle souhaite confirmer son leadership sur le segment à fort potentiel de l’obstétrique.


Des investissements pour automatiser davantage les process

 

osynexabensur
« Une course permanente pour améliorer les diagnostics », affirme Larry Abensur, PDG et ingénieur chimiste.

 

En parallèle de cette stratégie à l’export, Biosynex poursuit ses investissements dans la R&D afin de créer des nouveaux produits. Elle collabore régulièrement avec des laboratoires de recherche, des médecins, des cliniciens et consacre chaque année 5% de son chiffre d’affaires à la recherche et à l’innovation.

 

« Notre objectif consiste à apporter des réponses à de nouveaux besoins. Dès que l’un est identifié, nous pouvons développer un test correspondant. C’est une course permanente pour améliorer les diagnostics », affirme le PDG.


bpalcseconde

 

 

Installée depuis septembre 2017 au Parc d’innovation à Illkirch-Graffenstaden, dans la banlieue de Strasbourg - locaux qu’elle inaugure ce mercredi 20 juin -, Biosynex dispose désormais des moyens de ses ambitions : des surfaces de laboratoires, de production et de logistique trois fois plus grandes et de nouveaux équipements pour la biologie moléculaire, la culture cellulaire et la microbiologie.

 

A cet investissement de 1,5 million d’€, d’autres viendront automatiser davantage les process. « Au niveau des équipements et de l’organisation, nous avons désormais le potentiel pour porter la croissance », se réjouit Larry Abensur.

 

En 2018, la société a prévu d’embaucher une dizaine de salariés et de réaliser une nouvelle fois une croissance à deux chiffres.

 

locauxbiosynex
Les locaux au Parc Innovation d'Illkirch-Graffenstaden, dans l’agglomération de Strasbourg, inaugurés le 20 juin.

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Grand Est, Strasbourg, Bas-Rhin, biotechnologies, Illkirch, Biosynex, Euronext Growth, Parc Innovation , Larry Abensur

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "3 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire