Les entreprises de BFC Numérique, de retour du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas

Publié par Christiane Perruchot, le 31 janvier 2018

NUMÉRIQUE/BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ. De retour du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, la quinzaine de start-up et entreprises du numérique, emmenées par BFC Numérique avec la Chambre régionale de commerce et d’industrie et le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont fait dernièrement à Dijon un compte-rendu de leurs découvertes.
De visiteurs très concernés par le plus grand salon mondial de l’électronique, ils pourraient l’année prochaine compter parmi les milliers d’exposants…

 

bfcnumerique
La délégation de BFC Numérique présente au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. © BFC Numérique.

 

Que ce soit dit, ce n’est pas à l’édition 2018 du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas que les visiteurs ont pu trouver des innovations de rupture. Les startupeurs et les accompagnateurs de la mission BFC Numérique, le cluster des entreprises de la filière numérique en Bourgogne-Franche-Comté, organisée au début du mois au plus grand salon mondial de l’électronique, l’ont constaté sur place. L’heure est plutôt à l’adaptation des technologies numériques à tous les objets, tous les usages, à des fins professionnelles ou personnelles.

 

« L’intelligence artificielle est partout dans les écosystèmes connectés dans le but de rendre un service personnalisé à l’utilisateur », expose Christophe Boutet, le nouveau président de BFC Numérique et directeur des Access Code School de la société Onlineformapro (Haute-Saône).


Visiteur du salon comme une douzaine (*) d’autres entreprises régionales du numérique, Bruno Duperrier, le fondateur de Morphée+, le confirme : « Les assistants numériques connaissent tout de notre vie ; nos habitudes de vie, de consommation, nos loisirs etc… » Fondateur de cette petite entreprise hébergée par l’incubateur de Dijon, il s’est intéressé lors de son séjour au CES, à la sécurisation des données que véhicule un objet connecté.

 

 Banniere-Fondation-TracesEcrites

 


Pour le détecteur de chutes qu’il a mis au point, lui, a choisi un dispositif électromagnétique, sans image : « Un micro radar de la dimension d’un smartphone », précise t-il. Lorsque la personne tombe, un appel aux services de secours se déclenche automatiquement.

 

Meilleure innovation en santé connectée du colloque dédié aux Objets Connectés et aux applications de Santé (OCS) qui s’est déroulé à Dijon en novembre 2017, Morphée+ s’adresse au marché des personnes âgées vivant à leur domicile et se présente comme un assistant des personnels des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes.

 

Illustration de l’omniprésence de l’intelligence artificielle dans les plateformes numériques, Maxime Vauthier, directeur du pôle digital de la société de e-learning OnlineFormapro à Vesoul (Haute-Saône), retient de son séjour les possibilités qu’offre l’intelligence artificielle pour mieux cibler le parcours de l’apprenant.

 

Omniprésence de l’intelligence artificielle

 

davichabot
Des avatars capables de soutenir une conversation, réalisés par la société Davi. © Davi.

 

Au coeur de cette tendance, on retient les assistants personnels et vocaux avec des solutions intuitives qui peuvent revêtir une troublante ressemblance avec le réel. L’entreprise Davi, installée dans la région parisienne et à Nevers (Nièvre) travaille sur des “chatbot” (pour Parler et Robot), des avatars à la voix et à la gestuelle humanoïdes capables de comprendre ce qu’on leur dit et de mener une conversation. Parmi les débouchés, les sites de e-commerce et les call-centers.

 

Les visiteurs se sont aussi intéressés à la smart-city ou ville connectée. Pendant le salon, La Poste a signé avec la communauté d’agglomération de Nevers un projet de plateforme de communication avec les citoyens.

 

Ces derniers pourront, avec un identifiant unique, formuler leurs demandes via n’importe quel canal (de chez soi par ordinateur, auprès d’un agent public ou d’un facteur, par tablette, smartphone) ou réaliser un achat auprès de commerces locaux.


Responsable d'un accroissement exponentiel du volume de données généré sur le réseau, l’Internet des objets pose aussi la question de l’augmentation du débit et du délai de transmission. Ce fut le centre d’intérêt de l’entreprise Options Télécom à Dijon, qui fournit aux entreprises de solutions de téléphonie et d’Internet. « La 5G ira là où la fibre optique ne va pas », ont constaté les visiteurs du salon, sachant qu’en Bourgogne-Franche-Comté, elle n’est pas encore d’actualité.

 

 LCR

 

Spectateurs, les dirigeants des entreprises de la filière numérique sont revenus la tête remplie d’inspirations. La question se pose maintenant s’ils peuvent devenir acteurs d'un salon de cette dimension (4.000 exposants de 150 pays en 2018).

 

Willy Bourgeois, conseiller régional délégué à l'Économie Numérique - le Conseil régional étant le financeur de cette action collective avec la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie -, a suggéré une participation plus active, comme exposants. En discussion pour la prochaine édition, en janvier 2019, la délégation ne se présenterait pas forcément sous une bannière régionale, mais pourrait être dispersée par secteurs d’activités.

 

A une échelle plus modeste, BFC Numérique invite dans l’immédiat ses adhérents au premier salon du BIM et Objets connectés organisé le 7 juin 2018 à Dijon par le cluster GA2B, sur les usages du numérique dans la ville intelligente. BFC Numérique sera également présente au salon des nouvelles technologies Vivatech du 24 au 26 mai 2018 à Paris.

 

(*) Les entreprises Davi, Onlineformapro, Morphée+, Lunc, Idxprod, options Télécom, BSE Electronique, Arcom, The Glasnost Company, Gestion systèmes Télécom, Surtec, Zonova.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : numérique, Bourgogne Franche-Comté, conseil régional Bourgogne Franche-Comté, Options Télécom, OnlineFormapro, BFC Numérique, Davi, Consumer Electric Show, CCI Bourgogne-Franche-Comté, Morphée+

Découvrez également les articles associés :

La Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à NogentLa Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent
Dans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaireDans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaire
Les équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performancesLes équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performances
Près de Mulhouse, le fabricant de membranes en caoutchouc Effbe tire profit de la mondialisation de sa maison-mère WocoPrès de Mulhouse, le fabricant de membranes en caoutchouc Effbe tire profit de la mondialisation de sa maison-mère Woco

Commentez !


Combien font "8 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire