Traces Ecrites News, le club
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Salaisons Sabatier
  • Gabriel Boudier
  • Brassserie de Vézelay

Besançon : un centre commercial au coeur d'hôtels particuliers

Publié par Christiane Perruchot, le 23 avril 2013
Logements en surplomb de la verrière du centre commercial (Crédit : Héritage Virtuel/ Architectes Chapman-Taylor et Laffly-Morel).
Logements en surplomb de la verrière du centre commercial (Crédit : Héritage Virtuel/ Architectes Chapman-Taylor et Laffly-Morel).

URBANISME. Besançon voit enfin l'aboutissement d'une ambitieuse opération de réhabilitation en plein cœur de son secteur sauvegardé.

Avec un centre commercial et des logements, Passages Pasteur redonne vie à la friche industrielle Weil.

Les travaux de ce projet de 120 millions d'€ ont été officiellement lancé le 19 avril dernier. Le centre commercial ouvrira au printemps 2015 et les logements seront progressivement livrés à partir du milieu de la même année.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Les portes ouvertes du chantier des Passages Pasteur, ce vendredi 19 avril, a levé le voile sur ce qui se passe derrière les façades des hôtels particuliers de Rosière et de La Balme, en plein cœur du centre-ville piétonnier de Besançon.

Depuis 2000, cet ilôt ancien - autrefois les usines textiles Weil - est le théâtre de travaux que d'aucuns trouvent longs et fastidieux : démolitions, dépollution, fouilles archéologiques, terrassement...

Le futur centre commercial de 14 700 m2 assis sur un parking souterrain de 330 places et voisinant avec une centaine de logements, est désormais sur la bonne voie.

A la décharge de la société d’équipement et de développement du Doubs (Sedd), maître d'ouvrage délégué par la ville, des contraintes juridiques, patrimoniales, réglementaires et techniques, ont remanié plusieurs fois le calendrier.

L'enchevêtrement des bâtiments ajoute une strate de complexité à un projet situé dans le périmètre du plan de prévention contre les inondations (PPRI) et le plan de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine (PSMV).

Il a fallu franchir tous ces obstacles avant de céder les lieux, l'an dernier, à Eiffage, promoteur et constructeur de l'opération qui, à son terme, revendra le centre commercial à Ségécé, filiale de Klépierre et cèdera la majorité des places de parking à la ville de Besançon.

Les logements dans des hôtels particuliers

« Ce programme a un  caractère assez unique en France car il mêle des exigences commerciales modernes, en matière d’accessibilité notamment, et une mise en valeur du patrimoine », a indiqué Bernard Deslandes, directeur général délégué développement de Klépierre, l'investisseur lors du lancement officiel des travaux, ce même 19 avril.

« La moitié des volumes des 16ème au 19ème siècles sont conservés et réhabilités », complète Bernard Bletton, directeur de la Sedd, l'aménageur.

Signé des Architectes Chapman-Taylor et bisontins Laffly-Morel, le projet ressuscite les cœurs d'ilôts anciens de la capitale franc-comtoise : couvertes par des verrières, les cours préexistantes forment le cœur du centre commercial et sont reliées par des trajes (les traboules bisontines) aux quatre coins cardinaux.

Travaux en site contraint : ici, au début du creusement du parking par Eiffage, début février 2013.
Travaux en site contraint : ici, au début du creusement du parking par Eiffage, début février 2013. (Photo: Traces Ecrites)

Bâti sur un parking souterrain de 330 places, le centre commercial de 14 700 m2 sur trois niveaux abritera 5 moyennes surfaces et une trentaine de boutiques.

A part Monoprix qui reprendra sa place initiale sur une plus large surface, les enseignes qui y seront installées ne sont pas encore connues.

En surplomb de la galerie du centre commercial, Eiffage Immobilier construit 39 logements en accession à la propriété. Une trentaine d'autres seront aménagés dans les bâtiments des 18ème et 19ème siècles qui ceinturent le site. La Sedd souhaite boucler la consultation des promoteurs d'ici juin.

L'aménageur se réserve les surfaces nécessaires pour réhabiliter sept autres logements, rue du Lycée. « Le but est de diversifier les typologies, et si possible faire une opération de grands logements en primo accession », explique son directeur.

Le centre commercial ouvrira au printemps 2015. Les logements seront progressivement livrés à partir du milieu de la même année.

Au total, l'opération de 30 000 m2 coûte à 120 millions d'€ TTC. La part publique (démolitions, viabilisation, parking) s'élève à 35 millions.

Lire aussi à ce sujet l'article de MaCommune.Info en cliquant ici

Relire à ce sujet l'article de Traces Ecrites News : un centre commercial au centre-ville en cliquant ici

Voir le projet : www.passagespasteur.besancon.fr



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, urbanisme, Eiffage, centre commercial, Klépierre

Découvrez également les articles associés :

Gilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprisesGilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprises
Les collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprisesLes collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprises
Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel MacronLe musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel Macron
A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros

Commentez !


Combien font "6 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire