A Besançon, le designer Ibride devient fabricant

Publié par Christiane Perruchot, le 09 septembre 2014
©Christiane Perruchot.
Le trio fondateur : Carine Jannin, directrice (à gauche), Rachel Convers, graphiste et Benoît Convers, designer. ©Christiane Perruchot.

DESIGN. L'événement saisonnier du salon Maison & Objet qui se tient à Paris jusqu'à ce soir, se double cette année d'un second pour Ibride.

Le designer de mobilier et objets de décoration implanté à Fontain, sur les hauteurs de Besançon, devient fabricant grâce à l'acquisition d'une machine à commande numérique.

Source de souplesse pour le passage du prototype à l'industrialisation, l'atelier vise à produire jusqu'à 20% de la collection vedette.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Présents au salon Maison & Objet jusqu'9 septembre à Paris, Ibride présente une nouvelle collection, encore top secret au moment de notre visite cet été. Un moment déterminant pour le concepteur de meubles et objets de décoration implanté à Fontain, dans l'agglomération de Besançon (Doubs).

« Comme dans la mode, on sort de nouveaux modèles deux fois par an, en janvier et en septembre », expose Carine Jannin, directrice.

L'événement saisonnier se double cette année d'un second, pour tout important pour la société de design de 11 salariés qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 million d'€ sur l'exercice 2013-2014, en croissance de 12%.

De simple concepteur, la voici aussi fabricant grâce à l'acquisition d'une machine à commande numérique.

L'embauche d'un technicien et la formation d'une salariée complète l'investissement matériel de 200 000 €, aidé à hauteur de 10% par une avance remboursable du conseil régional de Franche-Comté.

Nouvellement acquise, la machine à commande numérique sert à fabriquer une partie de la collection de meubles sculptures.
Nouvellement acquise, la machine à commande numérique sert à fabriquer une partie de la collection de meubles sculptures.

« Il y a trop d'inertie entre les temps de création, de prototypage et d'industrialisation », explique la directrice.

Progressivement, jusqu'à 20% de la collection vedette Les animaux de compagnie fabriquée à partir de panneaux stratifiés à haute pression sortiront de l'atelier, implanté dans une ancienne menuiserie. « C'est l'objet le plus difficile à réaliser, il est formé de plusieurs pièces qui s'emboîtent comme un puzzle ».

Fabrication en Franche-Comté

« L'atelier nous permet aussi de faire des essais pour les nouvelles collection et apporte une souplesse que nous ne pouvons pas exiger de nos sous-traitants, malgré la proximité géographique et professionnelle », ajoute t-elle.

Tous les sous-traitants sont de Franche-Comté, un choix défendu avec conviction : Platex à Pontarlier, fabricant de plateaux de service ; Mignot Graphie, imprimeur et sérigraphe à Chemaudin et la Société baumoise de cartonnages et impressions (SBCI) pour le packaging.

« Aujourd'hui, le marché du meuble contemporain s'uniformise, tout le monde imite tout le monde et cherche d'abord le prix », affirme la directrice d'Ibride. « Quand on est petit, il faut savoir se distinguer », estime t-elle.

Difficile de contredire l'administratrice de la société, cofondatrice d'Ibride il y a 18 ans avec sa sœur Rachel et son beau-frère Benoît Convers, graphistes et designers.

Ibride s'est fait remarquer avec les meubles sculptures en forme d'animaux, signés Benoït Convers.
Ibride s'est fait remarquer avec les meubles sculptures en forme d'animaux, signés Benoït Convers.

60% des ventes hors de France

Leurs créations sont reconnaissables entre mille. La collection Animaux de compagnie les a fait remarquer sur le marché impitoyable du meuble contemporain : les meubles - bibliothèque, tabouret, étagère, console…- prennent la forme d'animaux : ours, autruches, cervidés, etc…

Dans l'univers nostalgique des contes pour enfants et du fantastique, leurs objets ont à chaque fois une double fonction : le plateau de service devient un portrait d’ancêtre à accrocher au mur, le tableau cache une petite armoire et le service de table se dissimule dans un vase de style Ming.

La singularité est entretenue jusqu'à la politique commerciale. Volontairement, pas plus d'une centaine de magasins indépendants distribuent leurs collections en France qui représente 40% des ventes.

Les agences d'architecture sont également des prescripteurs, notamment pour la décoration d'hôtels.

Ibride favorise les circuits courts : les plateaux de service sont fabriqués chez Platex, dans le Haut-Doubs.
Ibride favorise les circuits courts : les plateaux de service sont fabriqués chez Platex, dans le Haut-Doubs.

Le reste des ventes se fait à l'étranger : la moitié en Europe (Italie, Suisse) et l'autre hors d'Europe, notamment en Chine, l'un de leurs premiers débouchés lointains. « C'est le résultat d'une rencontre avec un couple de distributeurs qui a eu le coup de foudre pour nos créations ».

Si le marché de l'ameublement est en crise en Europe, le reste du monde, où il au contraire en croissance, offre à la PME une jolie marge de progression.

Photos des objets fournies par Ibride.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, mobilier, design, ameublement, objets de décoration, Ibride, salon Maison & Objet

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

Commentez !


Combien font "7 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire