Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Anthalys
  • CLEIA
  • Salaisons Sabatier

Belfort : Trinaps branche les Eurockéennes

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 02 juillet 2014
Le festival des Eurockéennes de Belfort fait confiance à Trinaps depuis six ans.
Le festival des Eurockéennes de Belfort fait confiance à Trinaps depuis six ans.

TIC. C'est l'histoire de trois étudiants de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) qui ont créé leur entreprise en sortant de l'école en 2007.

Trinaps est positionnée sur le marché de la téléphonie, du Wi-Fi et des réseaux.

Aujourd'hui, le trio est à pied d’œuvre pour le festival des Eurockéennes qui se déroule ce week-end (4,5 et 6 juillet) sur le site du Malsaucy (Territoire de Belfort) et s'apprêtent à lancer le chantier d'un data center à Belfort.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Fonder son entreprise en sortant de l'université ? Fabien Hazebroucq, Gauthier Douchet et Florian Fery ont relevé ce défi en 2007, année de la création de leur société, au début de la crise financière.

Leur projet est né fin 2005, à la sortie de l'école, entre ces trois étudiants qui avaient partagé pas mal de projets associatifs. Entre temps, ils sont passés une dizaine de mois par l'incubateur d'entreprises innovantes de Franche-Comté.

Leur idée de base était de mettre à disposition un outil de propagation du Wi-Fi afin d'optimiser les réseaux sans fil des entreprises.

D'emblée, ils ont décroché un contrat avec la Sempat, société patrimoniale du Territoire de Belfort, qui voulait équiper la zone d'activités Techn'hom à Belfort en Wi-Fi et fibre optique.

« Nous avons construit notre offre progressivement, en écoutant les besoins des clients », explique Fabien Hazenbroucq.

Ainsi, en 2007, Trinaps est un opérateur indépendant et, en 2008, l'entreprise ajoute la téléphonie à son offre.

Avec pour objectif de répondre aux attentes des différents types d'entreprises présentes sur le Techn'hom, aussi bien les gros donneurs d'ordre que sont GE et Alstom que les PME.

Cette année, les Eurockéennes représentent pour Trinaps l'équipement d'une ville de 30 000 habitants. ©Stéphanie Durbic.
Cette année, les Eurockéennes représentent pour Trinaps l'équipement d'une ville de 30 000 habitants. ©Stéphanie Durbic.

4 km de fibre optique aux Eurockéennes

Le Techn'hom a donc été un peu le camp de base qui a permis à Trinaps de développer son aire de chalandise. Elle s'étend aujourd'hui à toute la Franche-Comté, mais peut couvrir la France en fonction des opportunités : par exemple des clients multi-sites.

L'entreprise affiche une belle croissance en 2013 : +75%, avec un CA de 950 000 € et un résultat net d'environ 75 000 €. Et l'espoir d'une croissance de 30% cette année.

« Nous avons aussi une vraie compétence en matière d'événementiel », indique Fabien Hazenbroucq. Trinaps équipe ainsi en Wi-Fi et accès Internet l'université d'été du Medef ou les championnats du monde de free-ride à Verbier (Suisse).

Plus proche de nous, le festival des Eurockéennes de Belfort fait confiance à Trinaps depuis six ans, autrement dit, depuis que les besoins en informatique et réseaux sont apparus de façon marquée sur ce festival rock.

Le trio a en fait commencé à y intervenir en tant qu’étudiants bénévoles aux « Eurocks ». « On connaissait l'équipe, qui s'est rendu compte du besoin croissant et de la nécessité de la fiabilité ».

Cette année, les Eurockéennes représentent pour Trinaps l'installation de 4 km de fibre optique et d'une dizaine de points Wi-Fi aux endroits les plus fréquentés du festival (devant les scènes, les lieux de restauration).

Un équipement destiné à apporter un service à 30 000 personnes par jour, l'équivalent d'une petite ville.

De gauche à droite : Fabien Hazenbroucq, Gauthier Douchet et Florian Fery, les trois co-fondateurs de Trinaps.
De gauche à droite : Fabien Hazenbroucq, Gauthier Douchet et Florian Fery, les trois co-fondateurs de Trinaps. ©Pierre-Yves Ratti

Devenir les premiers entre Alsace et Bourgogne

Ensuite, Trinaps engagera le projet de création d'un data center. Les travaux devraient être lancés cet été pour une mise en service escomptée début 2015. Avec la création de deux emplois à la clé, la société comptant actuellement dix personnes (dont deux stagiaires).

Cet équipement doit permettre de répondre à deux impératifs à la fois : la connexion rapide aux réseaux et le stockage sécurisé de données.

« Nous devons garantir un stockage dans un endroit sûr, mais ouvert sur le monde et soumis aux lois françaises », résume  Fabien Hazenbroucq.

Là aussi, cette offre correspond à une demande et à un ressenti de la clientèle. « Plus les technologies se complexifient, plus il est compliqué de mettre en œuvre les ressources nécessaires dans les entreprises », poursuit le co-dirigeant.

Ce sera le gros projet de Trinaps dans les mois à venir, avec de nouveaux espoirs de développement.

D'ici cinq ans, l’entreprise vise comme objectif de devenir le premier opérateur de télécoms d'une zone couvrant le sud Alsace, la Franche-Comté et la Bourgogne, avec un effectif de l'ordre de vingt personnes.

Autre photo fournie par les Eurockéennes.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Territoire de Belfort, Franche-Comté, Belfort, fibre optique, TIC, data center, Trinaps, Eurokéennes, réseau de télécommunication, Wi-FI

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

1 réponse(s) à "Belfort : Trinaps branche les Eurockéennes"

  1. Un acteur du territoiredit :

    C'est une vraie success-story et les gars se sont donnés à fond pour y arriver. Il ne faut pas non plus occulter l'action des pouvoirs publics qui ont été pour beaucoup dans l'émergence d'opérateurs privés locaux. L'action des élus dans cette ascension est déterminante. Il fallait compenser le développement d'un service de télécommunication souvent défaillant localement. A ce titre, le déploiement du réseau fibre optique sur le site des Eurocks n'a été (et n'est) possible que grâce au coeur de réseau de 320 km financé par les collectivités locales et mis a disposition à l'occasion de cette manifestation. Pour une fois que le succès est au rdv, il fallait le dire. L'excellence et la compétence de Trinaps y sont avant tout pour beaucoup.

Commentez !


Combien font "10 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire