C'est la tuile chez Baruch & Fisch !

Publié par Traces Ecrites News, le 29 novembre 2010

Innovation. Une tuile plastique ! C’est le produit tout à fait sérieux que l’Alsacien Baruch & Fisch (environ 12 millions d'€ de chiffre d'affaires) s’efforce de développer.

L’offre est d’autant plus surprenante qu’elle émane d’un récupérateur de ferrailles et autres métaux.

«Nous cherchions à nous diversifier vers un produit recyclé, mais dans notre filière, le marché était saturé. Le plastique ne nous était pas inconnu : nous en voyions passer dans notre centre de transit de déchets. Aussi, nous nous sommes donc tournés vers lui», relate Marc Weissenbach, cogérant de l’entreprise familiale de 65 salariés, basée à Rosheim (Bas-Rhin), qui réalise aujourd'hui 15 % de ses ventes annuelles avec ce produit original.

La rencontre décisive s’est opérée il y a 4 ans avec un industriel allemand qui venait de mettre au point une tuile à partir de polyéthylène usé. Baruch & Fisch est devenu son distributeur dans toute l’Europe et, chemin faisant, co-concepteur de fait.

L'Alsacien commence à développer son réseau de revendeurs locaux. «Nous visons en premier lieu des spécialistes de la toiture : couvreurs, voire charpentiers et  constructeurs de maisons à ossature bois», souligne Marc Weissenbach.

Par leur proximité géographique et «culturelle» (la sensibilité environnementale), la Franche-Comté et la Bourgogne constituent des cibles de choix, la première des deux régions comptant déjà quelques revendeurs de la "Perfectuile".

Face à ses concurrents béton et terre cuite, le challenger plastique part de loin mais il brandit plus d’un argument : légèreté, facilité de pose, y compris sur un toit à faible pente et en altitude, solidité, durée de vie…

Grâce à la matière recyclée, le prix égale celui de la terre cuite, le béton restant champion du low cost.

Pour percer réellement, il manque un avis technique du CSTB (1) qui doit être sollicité prochainement.

www.baruch.fr

(1) Centre scientifique et technique du bâtiment.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : bâtiment, Alsace, Baruch et Fisch, recyclage

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

3 réponse(s) à "C'est la tuile chez Baruch & Fisch !"

  1. claudel sylviedit :

    Même problème de déformation avec les tuiles perfectuile et en plus elles sont couvertes de mousse. J'essaie de faire marcher la garantie décennale mais je n'ai pas les coordonnées de l'assureur de ASH Lorraine qui a posé les tuiles. Qui peut me renseigner?

  2. settelendit :

    J'ai refait mon toit avec des tuiles plastiques : la couverture vieillit très mal et se déforme sous la chaleur. J'observe aussi une perte de couleur et l'apparition de restes d autres teintes. Très déçu puisqu'à la base, j'étais convaincu d avoir acheté un bon produit local......! A réfléchir pour le reste de la toiture à faire.

  3. YOT - DE MELOdit :

    Souhaite recevoir documentation pour la renovation d'une veranda (verre armée ?) 1, rue des Jeux 89360 - DYE Peut-on se rendre au forum ? Merci de répondre

Commentez !


Combien font "1 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire