Barrisol crève le plafond

Publié par Christian Robischon, le 17 octobre 2013
La piscine olympique de Londres et son plafond acoustique signé Barrisol. (Photo : Hufton et Crow)
La piscine olympique de Londres et son plafond acoustique signé Barrisol. (Photo : Hufton et Crow)

BATIMENT. La PME alsacienne rayonne aux quatre coins du monde avec ses plafonds tendus pour bâtiment haut de gamme.

Très innovante, avec une cinquantaine de brevets déposés ces cinq dernières années, Barrisol recourt à des distributeurs poseurs.

Très copiée aussi, l'entreprise combat avec acharnement la contrefaçon.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

L’Alsace compte quelques leaders  et Barrisol en fait partie. La PME familiale de 130 salariés de Kembs (Haut-Rhin) demeure solidement ancrée au poste de numéro un mondial du plafond tendu.

Un produit qu’elle écoule dans plus de 150 pays. « L’export a été dans nos gènes dès la création et nous nous sommes développés par cercles concentriques pour gagner aujourd’hui tous les continents », décrit Jean-Marc Scherrer, le président et fils du fondateur Fernand.

Barrisol est partout, ou presque : il lui reste à conquérir l’essentiel de l’Afrique.

Premier terrain d’expansion, l’Europe continue à concentrer 60 % de l’activité internationale, sachant que la France reste le premier marché puisqu’elle représente 45 % du chiffre d’affaires annuel situé à 20 millions d’€.

Outre les piliers Grande-Bretagne, Allemagne et Italie, Jean-Marc Scherrer note un redressement de l’Espagne - mais pas de la Grèce ! - et un potentiel de croissance marqué en Scandinavie,ainsi qu’en Turquie, aux portes du Vieux continent. La PME engrange aussi ses premiers marchés en Azerbaïdjan.

Second marché phare, les États-Unis figurent dans la liste des pays connaissant la plus forte croissance ces dernières années. Ce palmarès du dynamisme comprend aussi la Chine dont en  particulier Hong Kong, l’Argentine, le petit Costa Rica, le Liban et les Émirats Arabes Unis.

Avec ce rapide tour du monde virtuel, Barrisol dresse un peu le panorama de la décoration intérieure de standing.

Car le positionnement de la PME alsacienne, c’est le plafond tendu haut de gamme pour installations prestigieuses : grands hôtels (Hilton…), magasins de marques internationales (Nike, Adidas, Marks and Spencer…), les enceintes sportives flamboyantes comme la piscine olympique de Londres avec son plafond acoustique absorbeur de sons, les musées qui flashent comme celui de Ferrari en Italie, ou l’opéra d’Oslo sans oublier les aéroports et de grandes expositions temporaires.

Les particuliers représentent 20 %  de l’activité.

Le musée Ferrari. (Photo : Michaël Maheux)
Le musée Ferrari. (Photo : Michaël Maheux)

Entreprise innovante

Mais Jean-Marc Scherrer le reconnaît, son palmarès n’est pas l’alpha et l’oméga du métier, car il dépend aussi  du dynamisme plus ou moins important des revendeurs nationaux. Barrisol a fait le choix de commercialiser ses plafonds par le biais de distributeurs, sans créer de filiale propre.

« Nous avons moins d’influence sur eux, mais c’est plus rapide. Ce mode opératoire nous permet de répondre à des demandes groupées à échéances rapprochées d’un seul client, telle une multinationale qui décide d’implanter ses magasins dans plusieurs nouveaux pays à la fois », décrit le président

Ces distributeurs installent les plafonds. Leur profil-type est l’entreprise de second œuvre en intérieur de bâtiments de 20 à 100 salariés.

L’entreprise s’est constitué un réseau d’architectes prescripteurs, parmi lesquels Zaha Hadid, Norman Foster ou Jean Nouvel et l’Américain Gensler.  Si elle vend dans le monde entier, sa production ne s’est pas délocalisée : elle se concentre dans l’usine au siège de Kembs, à l’exception marginale de deux fabrications sous licence au Japon et en Argentine.

Expression de son esprit d’innovation, Barrisol a déposé une cinquantaine de brevets ces cinq dernières années. Dernière nouveauté sortie depuis quelques semaines, la toile « Barrisol Mirror » présente un pouvoir réfléchissant qui rappelle celui d’un miroir classique.

Qui dit brevet dit risque de copie…. et notre petite PME alsacienne en connaît un rayon en la matière : « la contrefaçon de nos produits est un véritable fléau », soupire Jean-Marc Scherrer. Pour illustrer le propos, le dirigeant clique sur des sites Internet en  Russie et Chine qui donnent parfaitement l’illusion d’être les représentations locales officielles de Barrisol.

L'opéra d'Oslo. (Photo : Michaël Maheux)
L'opéra d'Oslo. (Photo : Michaël Maheux)

Produits recyclables

Mais ce n’est qu’une illusion. Barrisol se met à la pointe du combat des marques françaises contre la contrefaçon.

« Nous sommes la seule PME admise au comité consultatif de l’Unifab (Union française des fabricants), l’organe clé de cette organisation où siègent LVHM, PSA et tous les grands groupes », indique le dirigeant.

L’innovation apporte le moyen de contrer les copieurs. « Nous sortons des couleurs de plus en plus variées et brillantes qui donnent aux  imitateurs quelques années de retard. L’environnement nous démarque aussi. Nos produits sont recyclables à 100 %, ils sont garantis parfaitement conformes aux normes anti-feu comme à la notation A + la plus élevée en matière de rejets de COV (composés organiques volatils) ».

Toujours imité, mais pas égalé, le plafond Barrisol dont le créateur Fernand Scherrer a trouvé au début des années 1970 l’astuce qui change tout. Le plafond « tendu » consiste à jouer sur la chaleur pour assurer une pose parfaite.

Jean-Marc Scherrer, président de Barrisol. (Photo : Christian Robischon)
Jean-Marc Scherrer, président de Barrisol. (Photo : Christian Robischon)

Sous l’effet thermique, la toile PVC  ininflammable gagne les derniers centimètres qui lui permettent de se « caler » parfaitement dans ses fixations et d’épouser les formes les plus variées.

Autres avantages : on peut aussi appliquer les couleurs les plus diverses et la matière permet d’insérer facilement un objet, tel un luminaire par exemple.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : décoration, bâtiment, Alsace, Haut-Rhin, international, Barrisol, Jean-Marc Scherrer, plafond tendu

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

Commentez !


Combien font "7 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire