Traces Ecrites News, le club
  • Toyman
  • Diamatec
  • Rougeot
  • Club Affaire Aire Urbaine

B2S muscle sa force d’appel à Chalon-sur-Saône

Publié par Didier Hugue, le 29 août 2011

RECRUTEMENT. L’un des dix centres de relation client du groupe B2S, situé à Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, recrute pas moins de 150 personnes jusqu’à la fin septembre avec l’appui de Pôle Emploi.

La capacité des candidat(e)s prime sur le diplôme, l’entreprise privilégiant des personnes qui rencontrent des difficultés à trouver un emploi pour cause de handicap, de réinsertion ou encore de discrimination.

Décidemment, les groupes nationaux spécialisés dans la relation client font le bonheur de la Bourgogne par leur stratégie récurrente d’embauches. Les centres d’appels de Welhelp (*) à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), de Teletech International à Dijon (Côte-d’Or), mais aussi de B2S à Chalon-sur-Saône, également en Saône-et-Loire, recrutent fortement.

Ce dernier s’apprête à intégrer plus de 150 personnes jusqu’à la fin septembre pour porter à 550 collaborateurs l’effectif global de son site. Ce vaste programme bénéficie du soutien de Pôle Emploi qui sélectionne les CV, présente les candidats et organise les recrutements par la méthode de la simulation.

«Nous ne privilégions en aucun cas le niveau d’études, mais les capacités de chacun à exercer notre métier en se sentant bien chez nous et sans aucune discrimination lié au sexe, au handicap et aux origines», certifie Nicolas Luciani.

Pour étayer cette affirmation, le responsable de B2S Chalon, fait remarquer que 90% de son management est issu du terrain, qu’il a déjà intégré en CDI 41 personnes depuis le début de l’année et compte en faire autant avant la fin décembre.

Des tâches très diversifiées

La politique des ressources humaines de l’entreprise, titulaire du label «responsabilité sociale» plaide également en ce sens, avec un souci poussé de l’accueil, de la bonne intégration, de la reconversion éventuelle, du handicap et du dialogue.

En matière de formation, toute nouvelle recrue se voit dispenser entre une et trois semaines pour se familiariser à ses futures fonctions, voire jusqu’à six semaines si elles font appel à des compétences techniques particulières.

«Ce label a été créé par notre association nationale pour éviter les travers qu’a connus notre profession par le passé et, si certains le critiquent aujourd’hui, c’est qu’ils n’en sont pas titulaires», argumente Nicolas Luciani.

À Chalon-sur-Saône, B2S assure des missions de télémarketing, de télévente, de support technique, de gestion de crise et même de recouvrement. Le centre compte parmi ses clients Orange, la BNP, Canal Plus, le fournisseur d’énergie Poweo, France Télévisions, mais également l’Urssaf.

Le groupe B2S exploite neuf autres centres de ce type, dont trois au Maroc. Il affiche 89 millions d’€ de chiffre d’affaires et emploie 4 000 personnes.

(*) Lire sur le sujet : www.tracesecritesnews.fr/actualite/webhelp-repond-a-l’appel-de-montceau-les-mines-8801

Crédit photo: B2S



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Emploi - Formation

Mots-clés : Bourgogne, Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, recrutement, relation client, B2S, centre d'appels

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI

Commentez !


Combien font "1 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire