Avec WP Signalisation, Worldplas invente le panneau routier intelligent

Publié par Monique Clémens, le 05 janvier 2016

PLASTURGIE/BESANçON. Réactive, l'entreprise de plasturgie Worldplas implantée sur Temis, à Besançon, diversifie ses marchés et se lance dans des produits propres.

Sa gamme de panneaux de signalisation routière thermoplastiques est si prometteuse qu’une filiale a été créée pour la développer. 

100% recyclables, ils sont fabriqués à partir de produits naturels comme la farine de bois, les coquilles d’huitre ou le chanvre.

 

worldplasatelier
Worldplas pourrait compter 100 à 150 salariés d’ici cinq ou six ans.

 

La réactivité, c’est l’avantage des petites entreprises. A Besançon, Worldplas emploie une trentaine de salariés, mais pourrait en compter 100 à 150 d’ici cinq ou six ans, si son projet de diversification dans les panneaux de signalisation se développe comme il le devrait, estime Denis Gunes, son dirigeant-fondateur. 

 

Objet d’une filiale baptisée WP Signalisation, cette nouvelle activité aborde aujourd’hui l’étape de la commercialisation, d’où une présence soutenue aux salons des collectivités locales ces derniers mois en Bourgogne Franche-Comté.

 

Il s’agit d’une gamme de panneaux de signalisation routière thermoplastiques, sans contact, connectés et intelligents (utilisant les technologies RFID, QR Code et GPS), plus résistants que les panneaux en aluminium ou en acier, ergonomiques, personnalisables, plus écologiques aussi : 100% recyclables, il utilise des produits naturels comme la farine de bois, les coquilles d’huitre ou le chanvre.

 

La mise au point de ce produit hyper concurrentiel a nécessité sept ans de recherche, et un investissement de 450 000 à 800 000 € par an, selon les années. 

 

exercice_illegal_boucle

 

Un bureau d’études employant trois ingénieurs a été dédié au projet, qui planche en permanence sur l’innovation du produit. Un balisage d’information rapide (BIR) est ainsi venu compléter la gamme, en version fixe ou mobile. 

 

 

dirigeantworldplas
Denis Gunes, dirigeant-fondateur de Worldplas.

Un atelier mécanique supplémentaire, pour concevoir et fabriquer les moules en interne, est venu s’ajouter aux autres. Et le produit est si prometteur qu’une filiale, baptisée WP Signalisation, a été créée en 2014.

 

 

La commercialisation vient de démarrer et l’accueil est positif. « Nous visons de un demi à un million d’€ de chiffres d’affaires l’année prochaine et un doublement chaque année », indique le dirigeant. 

 

Développement de produits propres

 

Denis Gunes n’en est pas à sa première initiative de diversification. Depuis sa création, en 1997, puis son installation sur le technopôle Témis à Besançon en 2004, son entreprise de plasturgie Worldplas, n’a cessé de s’adapter, voire d’anticiper.

 

En 2005, avec quatre autres sociétés complémentaires, il avait créé Plastic Solution Automotive, une SAS qui a permis de proposer une réponse globale aux équipementiers automobile et à chacune de développer son chiffre d’affaires sur ce marché. 

 

L’année suivante, en 2006, Worldplas avait commandé une étude stratégique à un consultant pour définir les conditions de sa pérennité et de son développement. Parmi les préconisations figuraient la nécessité de diversifier les marchés et l’opportunité de créer des produits propres. 

 

banquepopulaire

 

Alors en 2008, lorsque la crise l’a frappé de plein fouet, Denis Gunes s’est lancé. « En un mois, j’avais perdu 40% de mon chiffre d’affaires. J’étais comme un lion en cage. J’ai pris la décision de lancer des produits propres et, pour cela, j’ai créé des groupes de travail dans l’entreprise. Parallèlement, nous avons investi dans des process de gros tonnage afin de baisser nos coûts pour le marché automobile. Nous avons courbé l’échine pendant la tempête et utilisé la crise pour créer des produits. »

 

Le premier produit propre, protégé par un brevet en 2010, fut une gaine plastique pour les bouteilles de champagne Piper Heidsieck, qui fit son petit effet à l’ouverture du festival de Cannes. 

 

worldplasexterieur
Worldplas est installée sur le Technopôle Temis, à Besançon, depuis 2004.

 

Pour la diversification, l’aéronautique et le médical se sont imposés : avec 2 600 références aujourd’hui et une sélection dans la grappe d’entreprise de Zodiac, le premier secteur représente 40 à 45% d’un chiffre d’affaires 2014 de 3 millions d’€, et le deuxième atteint 15%. L’automobile est passée de 84% en 2004 à 20 à 25%, et le luxe (pièces de bijouterie ou de box Internet), atteint désormais 15%.

 

Avec la gaine pour bouteilles de champagne, la petite entreprise bisontine a pris goût au développement et travaille depuis plusieurs années à un autre produit propre qui pourrait faire exploser le chiffre d’affaires. 

 

Photos fournies par l'entreprise.

 

worldplasaudecandasAude Candas : « Le produit est bon »

 

L’humain est important chez Worldplas. Denis Gunes travaille en famille, avec ses trois enfants qui sont directeur commercial, contrôleur de gestion et chef de projet, et implique les équipes dans le développement de l’entreprise et des produits, lors de réunions informelles.

 

Pour piloter WP Signalisation, dont il est le président, il a recruté Aude Candas, dont il apprécie le côté battant et l’imagination. « Elle représente bien l’idée du produit, elle porte un beau bébé », dit-il. Après 14 ans dans la grande distribution comme responsable de secteur et chef des ventes, et avec une expérience dans le BTP, elle apprécie la carte blanche qui lui est donnée ici. « C’est un énorme travail, mais c’est passionnant. Je suis force de proposition et tout est possible. »

 

Aude Candas s’est plongée dans la commercialisation de la gamme de panneaux et du concept de BIR et l’accueil est prometteur. « Je pose des jalons, je sème, j’essaie de ne pas brûler les étapes. Mais le produit est bon et il faut lui donner une visibilité », constate-t-elle. 

 

Les salons sont un bon moyen de se faire connaître, elle les sillonne et vise les appels d’offre des collectivités, les entreprises du BTP et les distributeurs. Elle annonce déjà d’excellents contacts avec deux acteurs majeurs du BTP et de nombreux conseils départementaux qui veulent tester le produit. 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, plasturgie, Temis, signalisation, recherche et développement, Bourgogne Franche-Comté, WP Signalisation, Plastic Solution Automotive, Worldplas, Denis Gunes

Découvrez également les articles associés :

Le Champenois Fontes de Paris illumine les rues et maintenant les routesLe Champenois Fontes de Paris illumine les rues et maintenant les routes
ETS 90 réinvestit dans son outil de production et vise le label ISO 9000ETS 90 réinvestit dans son outil de production et vise le label ISO 9000
Les Femmes de l’Économie saluent les sacs connectés de Valérie Mannarelli, fondatrice d’OJHLes Femmes de l’Économie saluent les sacs connectés de Valérie Mannarelli, fondatrice d’OJH
Les Femmes de l'Économie saluent la démarche d’innovation sociale d'Anne-Claire Goulon chez Livio-Peduzzi Les Femmes de l'Économie saluent la démarche d’innovation sociale d'Anne-Claire Goulon chez Livio-Peduzzi

Commentez !


Combien font "5 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire