Réseau Entreprendre : des ambassadeurs pétillants de la création en Alsace

Publié par Mathieu Noyer, le 31 mars 2016

CRÉATION D’ENTREPRISE/ALSACE. Le réseau Entreprendre Alsace vient de prendre sous son aile une nouvelle série de nouveaux entrepreneurs, auquel il apporte son soutien intellectuel et financier, à travers ce qui le caractérise : le parrainage de chefs d’entreprises aguerris.
Wahl Isolation, Edition du bout des doigts, et Fibermetrix : portrait de trois des quinze lauréats 2016, créateurs ou repreneurs d’entreprises.

 

laueatsalsace
Les lauréats 2016 du réseau Entrependre Alsace. ©Magellan Communication.


C’est toujours un vent de fraîcheur que le réseau Entreprendre Alsace fait souffler au milieu des nuages de l’économie régionale. Les créateurs d’entreprise y partagent leur enthousiasme, stimulé, ou parfois tempéré, par les dirigeants aguerris qui les accompagnent dans les deux premières années de leur parcours.

 

Depuis 2003, le réseau alsacien a soutenu 119 entreprises qui ont créé ou préservé 860 emplois : à 89 %, elles sont encore en vie au bout de cinq ans. Il a attribué aux dirigeants un total de 3,5 millions d’€ de prêts d’honneur. Surtout, il a constitué un groupe de 152 chefs d’entreprises parrains.


Début mars, 15 créateurs ou repreneurs ont été désignés lauréats 2016 pour la qualité et l’originalité de leurs projets, au nombre de 12 (*). Portrait de trois d’entre eux.

 

wahl
Joël Da Cruz s'est lancé dans l'aventure de l'entreprise après 45 ans passés dans le technico-commercial. ©Traces Ecrites.

- Wahl Isolation maîtrise les températures extrêmes.


Isoler des cuves, des vannes, des réacteurs pour maintenir chaleur ou froid aux températures voulues, tel est le métier de Wahl Isolation.

 

L’entreprise le regroupe sous le terme de calorifugeage industriel. « Les conduites sur lesquelles nous intervenons vont de moins 200 à 130 degrés », souligne Joël Da Cruz.


Passé le cap des 45 ans et après une carrière de technico-commercial dans divers domaines, celui-ci s’est décidé à se lancer dans la reprise d’entreprise.

 

« Créer une affaire à partir de rien me semblait un défi plus difficile », reconnaît-il. La petite entreprise familiale de Muttersholtz (Bas-Rhin) créée en 1946 s’est présentée comme opportunité.


Avec 8 salariés, Wahl Isolation atteint 1 million d’€ de chiffre d’affaires, en premier lieu dans l’agro-alimentaire et la pharmacie. « C’est le personnel qui fait la richesse de la société. Hyper-consciencieux, les salariés sont passés maîtres dans l’art de transformer la tôle. Ils nous permettent d’être à la fois façonniers et installateurs ».


- Edition du bout des doigts tourne à 360 degrés.

 

itionduboutdesdoigts
Les trois associés d’Edition du bout des doigts (de gauche à droite) : Annick Holtz, Anne-Claire Cieutat et Fouzi Louahem. ©Traces Ecrites.

 

La naissance d’Edition du bout des doigts (EBD) début 2013, c’est la rencontre entre une passionnée de cinéma, Anne-Claire Cieutat, et un féru du numérique, Fouzi Louahem. Le tout donne quoi ? Un magazine numérique de cinéma, évidemment.


Rapidement, le projet a évolué vers la vidéo et la photo à 360°. Ce qui paraît une bonne pioche, au vu de l’engouement pour cette formule. « Notre clientèle se recrute dans l’industrie, la production télé (Arte) et les start-up », soulignent les deux dirigeants, à la tête aujourd’hui d’une équipe de six personnes à Strasbourg.

 

La fourniture de contenus sur supports tactiles, qui caractérise EBD, séduit des structures avides de produits de promotion clés en main, comme les musées pour des visites virtuelles.


- Fibermetrix mesure les rayonnements ionisants.

 

fibermetrix
De gauche à droite : Till Sohier et Mélodie Munier, fondateurs de Fibermetrix et Fanny Cabriolet, autre associée. ©Traces Ecrites.

 

Fibermetrix nous ramène vers le profil-type de la start-up technologique. A partir de recherches CNRS en physique des rayonnements nucléaires, ses créateurs Mélodie Munier et Till Sohier ont développé une technologie de mesure de rayonnements ionisants grâce à la fibre optique.


« Nos capteurs innovants permettent la mesure en instantané », soulignent-ils. Le sujet intéresse le mode de la dosimétrie (mesure des rayonnements ionisants) : l’industrie nucléaire et plus généralement toutes celles qui doivent mesurer l’exposition des salariés, mais aussi le monde médical qui fait passer des scanners aux patients.

 

exercice_illegal_boucle


Etablie à Strasbourg, Fibermetrix réunit cinq associés fondateurs en octobre 2014, dont quatre sont opérationnels dans la société, ainsi que deux autres salariés, ingénieur et thésard. Elle construit son parcours comme il sied à une start-up. Le concours Créadev lui a attribué 250 000 €, une seconde levée de fonds est en train d’être finalisée.


Les premiers pas de « maturation » ont été accompagnés par Conectus Alsace, la société régionale d’accélération de transfert de technologie qui a validé la « preuve de concept ». Un prototype a été mis au point. Comme la société vise les dispositifs médicaux, elle démarre en avril des essais cliniques. Les premiers capteurs, ultra-sensibles, devraient être commercialisés l’an prochain.


(*)  Liste des autres lauréats : Hueco (salle d’escalade sans corde), Rêve aux lettres (histoires pour enfants personnalisées par correspondance), Resto&Co (restaurant d’entreprise), Studio PixMix (jeux vidéo innovants), Geco (traitement de l’air), Taktim (centre d’appels adapté), Willy Schneider (installations thermiques et climatisation), In’Air Solutions (analyseurs qualité de l’air), Ama Santé (maintien à domicile après accouchement).



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Haut-Rhin, reprise d'entreprise, Bas-Rhin, création d'entreprise, Hueco, réseau Entreprendre Alsace, Studio Pixmix, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, Wahl Isolation, Edition du bout des doigts, Resto&Co, Willy Schneider, Geco, Taktim, Ama Santé, Fibermetrix

Découvrez également les articles associés :

Avec sa technique d'encapsulation, Cookal apporte une touche d'innovation aux tables des fêtes de fin d'annéeAvec sa technique d'encapsulation, Cookal apporte une touche d'innovation aux tables des fêtes de fin d'année
Pourquoi le fabricant dijonnais de machines-outils Vernet-Behringer séduit une si large clientèle dans la région Grand EstPourquoi le fabricant dijonnais de machines-outils Vernet-Behringer séduit une si large clientèle dans la région Grand Est
Pluie de trophées dans les entreprises du Grand Est et de Bourgogne-Franche-ComtéPluie de trophées dans les entreprises du Grand Est et de Bourgogne-Franche-Comté
L'Alsacien Eismo ajoute la French Touch aux machines-outils des constructeurs, majoritairement étrangersL'Alsacien Eismo ajoute la French Touch aux machines-outils des constructeurs, majoritairement étrangers

Commentez !


Combien font "2 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire