Au 7 janvier 2013

Publié par Traces Ecrites News, le 21 décembre 2012

PAUSE. 21 décembre 2012 : noir présage comme le dit avec humour l'agence de communication dijonnaise Socializy ? Ou trève des confiseurs comme l'annonçait hier l'article de Traces Ecrites News.

Optimiste et réaliste, l'équipe de Traces Ecrites News vous donne rendez-vous le lundi 7 janvier 2013, après une pause de nos publications quotidiennes, le temps de se ressourcer et de peaufiner quelques nouveaux reportages.

Pour tout comprendre, cliquez sur les liens.

La fin de l'année est propice aux bilans.

2012 aura été un bon cru pour notre média encore jeune : plus de 25 000 visites mensuelles au lieu de 16 000 l'an dernier à la même époque, et 43 000 pages vues en moyenne chaque mois.

La newsletter quotidienne, diffusée du lundi au vendredi, est adressée à 10 000 abonnés.

En 2013, notre petite équipe (trois journalistes) s'efforcera de vous faire part de ses découvertes dans le monde de l'entreprise.

Industries qui s'en sortent, qui investissent, se développent, exportent, qui innovent, s'installent sur des niches de marchés côtoient quotidiennement les événements qui marquent la mutation - plutôt agitée ces temps-ci - de l'économie du territoire régional auquel nous nous intéressons : la Bourgogne, la Franche-Comté et le Sud Alsace.

2013 annonce d'autres projets : mais l'heure de les ébruiter n'est pas encore venue. Fidèles, vous en saurez bientôt davantage.

Nous qui témoignons régulièrement de l'évolution de tous les secteurs de l'économie, vous livrons aujourd'hui un témoignage sur ce que notre métier - la presse - pourra être demain demain - s’il y a ce lendemain 22 décembre 2012…

Le métier de journaliste risque de disparaître corps et biens. N’allez pas croire un seul instant à de quelconques mauvais auspices de notre part. Le très sérieux journal Le Monde, sous la plume d’Yves Eudes et sous le titre L'actu automatique relate dans son édition du 16 novembre une mort programmée en deux étapes.

• Acte I : prenez le système diabolique mis au point par la start-up américaine Journatic. Il collecte gratuitement les informations locales, via des sites ou l’envoi de documents par un réseau de petites mains. Des logiciels sophistiqués les classent ensuite par thèmes, font des croisements, des rapprochements et éliminent ce qui doit l’être.

La rédaction est ensuite délocalisée dans des pays à bas coûts : Ukraine, Biélorussie, Ghana, Philippines… Le texte final revient alors à des journaux, non sans que ces derniers aient préalablement dégraissé leurs effectifs. Journatic, malgré quelques ratés de fonctionnement, fait déjà des émules aux Etats-Unis. Mais il y a pire !

• Acte II :  prenez le système mis au point par une autre start-up américaine, baptisée Narrative Science. Il s’agit d’un moteur d’intelligence artificielle capable de sortir des centaines d’articles en quelques secondes dans des domaines où existent des données chiffrées que la machine peut facilement intégrer, comme le sport, la finance, les délibérations des collectivités locales. Mais aller plus loin encore.

• Epilogue : mariez les deux systèmes et d’ici quelques années 90% des nouvelles publiées pourraient l’être par un big brother.

Le rêve de feu Robert Hersant sera donc exaucé : faire enfin un journal sans journalistes. Au rebut donc les plumitifs de service, dehors les scribouillards encartés, au rancart tous les folliculaires patentés !

La terre tournera bien mieux sans ces "journaleux" avec leurs interrogations déplacées, leurs sempiternelles critiques et leurs rodomontades scripturales à distiller le doute dans l’esprit du bon peuple. Une machine, elle, ne pense pas, elle se programme.

Aussi, demain - s’il y a ce lendemain 22 décembre 2012 - que dire de mieux qu’Ave Caesar Morituri te Salutant.

Et aux autres : de très bonnes et joyeuses fêtes.

Les journalistes de Traces Ecrites News

Photo : Traces Ecrites.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Agenda

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, Alsace, presse

Découvrez également les articles associés :

L'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites NewsL'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites News
Visionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News au Club Affaires à l’EuroAirport de Bâle-MulhouseVisionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News au Club Affaires à l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse
Visionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites NewsVisionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News
Le magazine de Traces Ecrites News, 60, le best of, édition 2018 est sorti : une année économique en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand EstLe magazine de Traces Ecrites News, 60, le best of, édition 2018 est sorti : une année économique en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est

1 réponse(s) à "Au 7 janvier 2013"

  1. Jean-Philippe Girarddit :

    Bonjour, « Agir pour ne pas subir » sera mon leitmotiv en 2013. Votre article a le mérite de « visualiser » ce qui pourrait arriver. Pourquoi ne pas l’utiliser pour « rebondir » et « prendre un autre chemin ». Celui des Femmes et des Hommes qui communiquent avec des Femmes et des Hommes !!! Bravo car c’est ce que vous faites. La « machine » est là pour nous aider pas pour nous dépasser !!! Très belles fêtes de fin d’année

Commentez !


Combien font "9 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire