Traces Ecrites News, le club
  • JTEKT
  • Charlois
  • Gabriel Boudier
  • Diamatec

Akka Technologies embarque dans le train d’Alstom

Publié par Didier Hugue, le 11 juillet 2013
155 ingénieurs et techniciens travaillent au sein de l'agence Akka Technologies de Belfort.
155 ingénieurs et techniciens travaillent au sein de l'agence Akka Technologies de Belfort.

INGENIERIE. A l’instar d’autres gros cabinets d’ingénierie : Assystem, Alten, Altran et dans une moindre mesure, Excent et Segula, Akka Technologies est implanté dans le Nord Franche-Comté et en Alsace.

L’agence de Belfort travaille pour les grands groupes présents sur place, tout spécialement Alstom Transport, mais également PSA, Faurecia, Alstom Power et GE. 

Portrait de forts en maths qui n’hésitent pas à engager leur responsabilité jusqu’au premier montage des pièces et se paient le luxe de financer sur fonds propres, un véhicule électrique sans chauffeur.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Le marché mondial du ferroviaire, en pleine expansion, fait le bonheur d’Akka Technologies et tout spécialement de son agence de Belfort (Territoire de Belfort) qui emploie 155 personnes, en intégrant le bureau de Schiltigheim, près de Strasbourg.

Florian Racle (46 ans), titulaire d’une DEA en métallurgie, la dirige et coordonne les nombreuses études engagées pour Alstom Transport, qui exploite sur place son centre d’excellence mondial pour les motrices TGV et les locomotives.

La locomotive kazakhe pour laquelle Akka Technologies a travaillé sur le poste de pilotage et les armoires électriques.
La locomotive kazakhe pour laquelle Akka Technologies a travaillé sur le poste de pilotage et les armoires électriques.

La collaboration avec ce grand groupe prend aujourd’hui une forme nouvelle qui engage l’ingénieriste.

« Nous travaillons de plus en plus au forfait, c’est-à-dire que nous suivons aussi les méthodes et allons même à mettre notre responsabilité en jeu jusqu’au premier montage des pièces », explique Florian Racle.

Ce fut notamment le cas pour le développement de la locomotive de fret kazakhe, monstre capable de tracter des charges jusqu’à 9000 tonnes (Relire notre article : Alstom Transport réinvente le ferroviaire au Kazakhstan).

Akka Belfort a également planché sur la nouvelle locomotive Prima II et celle du futur TGV Marocain.

« Nous sommes en premier rang et un climat de confiance nous unit avec ce donneur d’ordres dans le cadre d’une contrat cadre de deux ans », précise le directeur.

Forian Racle, directeur de l'agence Akka Technologies de Belfort.
Forian Racle, directeur de l'agence Akka Technologies de Belfort.

Un groupe spécialisé dans la mobilité

Mais pas seulement. Si une grosse partie (40%) des 12 millions d’€ de chiffre d’affaires de l’agence comtoise émane du secteur ferroviaire, elle collabore également avec PSA et ses équipementiers, ainsi que dans l’énergie avec GE et Alstom Power.

L’histoire d’Akka Technologies, fondée en 1984 par la famille Ricci, est devenu un exemple de réussite.

Dirigée par Maurice Ricci et aujourd’hui cotée à la bourse de Paris (Euronext), l’entreprise est devenue internationale.

La société pratique la croissance externe, avec notamment une prise de participation majoritaire de 65% dans la société allemande MB Tech, près proche du constructeur automobile Daimler.

Elle atteint les 900 millions d’€ de chiffre d’affaires et s’appuie sur un effectif de 11 000 personnes.

La mobilité représente 82% de son activité au point d’inventer un produit propre. Il prend la forme d’un concept car, baptisé Link&Go.

Ce véhicule électrique qui se pilote sans chauffeur sera présenté du 13 au 15 septembre prochains au salon du véhicule innovant de Montbéliard (Doubs).

Le concept car sans chauffeur imaginé par Akka Technologies.
Le concept car sans chauffeur imaginé par Akka Technologies.

Crédit photos : Akka Technologies et Alstom 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Territoire de Belfort, Franche-Comté, Belfort, Alstom Transport, ferroviaire, ingénierie, AKKA Technologies, Florian Racle

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge
Le maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à VesoulLe maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à Vesoul
En croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de productionEn croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de production

Commentez !


Combien font "1 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire