AgroComposites travaille sur le plastique de demain

Publié par Christiane Perruchot, le 27 septembre 2013
Table signée par les Editions Saint-Luc, en collaboration avec Biorenforts (membre d’ACE) qui a fourni la matière, un tissu en fibres de lin.
Table signée par les Editions Saint-Luc, en collaboration avec Biorenforts (membre d’ACE) qui a fourni la matière, un tissu en fibres de lin.

INNOVATION. Deux ans après sa labellisation grappe d'entreprises, AgroComposites Entreprises franchit une nouvelle étape vers l'autonomie financière.

L'assemblée générale, réunie hier 26 septembre, a validé la feuille de route de l'association dédiée aux agromatériaux vers davantage de services de veille technologique.

L'agrément crédit impôts recherche lui donne un coup de pouce pour multiplier les projets collaboratifs.

Objectif : accélérer l'industrialisation des matériaux à base de fibres naturelles, voués à remplacer tout ou partie du plastique.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Discrète, la grappe d'entreprises (ou cluster) AgroComposites Entreprises (ACE) installée dans les locaux d'AgroNov à Bretenière, près de Dijon, fait son bonhomme de chemin.

Présidée par Tristian Mathieu, dirigeants de Biorenforts à Longvic (Côte-d'Or), l'association née à Dijon regroupe aujourd'hui 18 entreprises, totalisant 800 salariés et générant un chiffre d'affaires de 150 millions d'€.

Du bureau d'études aux plasturgistes en passant par les fabricants de compounds, les membres implantés dans l'Est, le Centre et Rhône-Alpes ont en commun de vouloir substituer le plastique par des matériaux biosourcés.

Ils sont constitutés d'un mélange de fibres végétales (chanvre, lin, bois, miscanthus, maïs, etc.) et de polymères synthétiques.

A ce titre, les membres d'AgroComposites Entreprises conduisent ensemble des projets de recherche à différents stades : études, tests, préindustrialisation.

Financés avec l'aide du conseil régional et des fonds européens, les cinq projets collaboratifs en cours mobilisent 17 entreprises, membres ou partenaires du  cluster.

Maeva Coureux, directrice adjointe dans un fauteuil réalisé par les Editions Saint-Luc, en collaboration avec Biorenforts, membre d’ACE.
Maeva Coureux, directrice adjointe dans un fauteuil réalisé par les Editions Saint-Luc, en collaboration avec Biorenforts, membre d’ACE.

Débouchés sur des produits commercialisés

Quelques-uns des sujets d'études : le cadencement des pièces à base de matériaux biosourcés, leur performance mécanique, l'encrassage des moules lors de l'injection de matières à base de fibres naturelles.

Un projet sur l'étude des techniques de décoration pour le secteur de l'automobile vient de débuter avec une demi-douzaine d'entreprises.

Plusieurs méthodes de décoration (galvanisation, peinture, vernissage) seront testés sur les pièces à base de fibres naturelles.

Les résultats débouchent parfois sur des produits commercialisés. Comme une série de fauteuils, tables et lampadaires réalisés par les Éditions Saint-Luc, en collaboration avec Biorenforts qui a fourni la matière (tissu en fibres de lin).

Directrice adjointe, Maeva Coureux cite aussi, en plus des désormais connus pots de fleurs en lin, un casque de moto, un pilulier à base de polyester biodégradable avec 30% d'amidon. Cet inventaire à la Prévert démontre la diversité des applications à des objets de la vie quotidienne.

L'évolution des innovations par secteur d'activité

Egalement centre de ressources sur les matières premières biosourcées, ACE s'apprête à valoriser son catalogue matières sous la forme d'un logiciel permettant de choisir un agromatériau en fonction des propriétés physiques, thermiques ou mécaniques attendues.

Baptisé TriAgro, ce moteur de recherche commercialisé début 2014 renseignera également sur les fournisseurs.

Ce logiciel est l'un des débouchés de l'association pour valoriser son travail de veille technologique. Dans la même logique, le magazine trimestriel Agro'Mag rédigé en interne devient bimestriel et payant (47 € par an en format électronique, 70 € en papier) : il fait état de l'évolution des innovations par secteur d'activité. En novembre : les transports.

L'objet de ces outils de veille est d'élargir le cercle des adhérents aux entreprises de produits de consommation et aux institutionnels.

Les formations en écoconception sont déjà une source de revenus ainsi que les colloques, les conférences et les rendez-vous d'affaires.

Agro'Mag devient bimestriel et payant.
Agro'Mag devient bimestriel et payant.

Invité du mois de l'innovation en Bourgogne, AgroComposites organise le 30 septembre une matinée conférence (entrée gratuite sur inscription à contact@agrocomposites.fr) à la Maison Régionale de l'Innovation, 64 rue de Sully à Dijon pour mieux faire connaître ce secteur en devenir.

Sur le même sujet, relire l'article de Traces Ecrites News sur le pôle de compétitivité Fibres d'Alsace Lorraine le pôle de compétitivité Fibres d'Alsace Lorraine, avec lequel AgroComposites Entreprises entretient des relations.

 Photos : AgroComposites.

Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Environnement
Innovation

Mots-clés : Dijon, Bourgogne, cluster, emballage, AgroComposites Entreprises, grappe d'entreprises, écoconception, Biorenforts

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon ValleyEn Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon Valley
Duret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internetDuret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internet
Le Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ansLe Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ans
A Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machinesA Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machines

Commentez !


Combien font "4 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire