Traces Ecrites News, le club
  • Brassserie de Vézelay
  • Synercom France
  • Ag2r La mondiale
  • Domaines Albert Bichot

A Montceau, Mecateamcluster® dépoussière les chantiers ferroviaires

Publié par Christiane Perruchot, le 15 novembre 2016

MÉCANIQUE/SAÔNE-ET-LOIRE. La grappe d’entreprises qui réunit des constructeurs d’engins ferroviaires et des acteurs de la maintenance des voies et des trains, livre les résultats de ses premiers projets collaboratifs.

Objectif : moderniser et sécuriser les travaux ferroviaires.
L’engagement de trois majors des travaux ferroviaires ETF (Eurovia, groupe Vinci), Eiffage Rail et TSO (Transports du Sud-Ouest) d’utiliser la future plateforme de maintenance pendant au moins cinq ans, donne le feu vert au volet immobilier de Mecateamcluster®.

 

metalliance
Le train sur pneus électrique mis au point par Métalliance. © Traces Ecrites.

 

Le train sur pneus électrique destiné aux travaux en tunnels, dont Metalliance vient de sortir le premier exemplaire, est emblématique de ce que veut faire la grappe d’entreprises Mecateamcluster® constituée sur le territoire de la communauté urbaine Le Creusot-Montceau en 2011.


Un moteur électrique situé dans les roues remplace le moteur diesel : il se recharge pendant les phases de freinage et, pendant les pauses de manutention, grâce deux briques de batteries.

 

« Tout l’enjeu était de concevoir une machine suffisamment puissante pour transporter 25 tonnes de matériels », décrit Jean-Claude Cothenet, P-DG de l’entreprise implantée à Saint-Vallier (Saône-et-Loire). « On peut même y ajouter une pile à combustible dès lors qu’il y aura des stations mobiles de recharge électrique sur les chantiers », ajoute t-il.

 

cothenet
Jean-Claude Cothenet, P-DG (à gauche) et Jean-Paul Meunier, DG de Métalliance. © T.E.

Metalliance avait déjà travaillé sur ce transporteur avec le CEA Tech, l'accélérateur du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) qui transfert ses technologies aux industriels, avant de poursuivre son travail au sein de Mecateamcluster®.


Le scénario est encore futuriste et pourtant, le P-DG de Metalliance (chiffre d’affaires de 24 millions d’€, 120 salariés) perçoit « une vraie vague de fond d’électrification des engins de travaux ferroviaires ».

 

SNCF Réseau, l’un des partenaires de Mecateamcluster® confirme. « Notre parc d’engins de travaux est vieillissant et la question de la réduction de la pollution et du bruit des engins et outillages thermiques se pose avec de plus en d'acuité », affirme Jean-Jacques Thomas, directeur de l’innovation chez SNCF Réseau.

 

En attendant d’adopter ce qui se présente comme une innovation de rupture, le gestionnaire des infrastructures ferroviaires travaille sur des adaptations de son parc d’engins de travaux dans les tunnels.

 

pub-gif-juin-v10

 

Un travail collaboratif réalisé dans le cadre de Mecateamcluste® avec des PME, parmi lesquelles ADSP (décapage) au Creusot et le fabricant de ventilateurs Moteurope, qui débouche sur des solutions concrètes pour réduire la pollution des moteurs et mieux isoler les opérateurs dans des cabines ventilées. Des essais ont également été réalisés pour adapter le système du " Stop and start " sur des locomotives diesel.

 

Dépasser la phase des démonstrateurs

 

hallemecateam
ETF, Eiffage Rail et TSO loueront la halle de maintenance pendant au moins 5 ans. © Keops.

 

Depuis la naissance de la grappe d’entreprises, de la nécessité de valoriser le site des Chavanes à Montceau, une friche minière de 12 ha facilement raccordable au réseau ferré, et la présence, sur ce territoire, de plusieurs fabricants d’engins mobiles ferroviaires, routiers ou de manutention et de levage, Mecateamcluster® a travaillé dans la discrétion sur plusieurs projets collaboratifs.

 

Quatre projets d’innovation ont été restitués fin octobre à la centaine d’adhérents et aux partenaires institutionnels (Région Bourgogne - Franche-Comté, communauté urbaine Creusot-Montceau, Etat).

 

Huit entreprises ont planché sur un détecteur d’obstacles afin de réduire les accidents pendant les travaux ferroviaires qui se déroulent souvent la nuit et par tous temps. Un capteur signale au conducteur de l’engin une présence humaine lorsqu’elle se situe hors de son champ de vision. Le prototype est en cours d’essai.

 

banquepopulaire

 

D’autres ont imaginé un process qui améliore la productivité des machines de pose du ballast, ce lit de pierre sur lequel reposent les traverses de chemin de fer. Ascot (groupe Mistras) à Chalon-sur-Saône, a pour sa part travaillé avec l’ingénieriste Fives et ETF (filiale d’Eurovia) sur une méthode d’auscultation par ultrasons des châssis des bogies et des essieux dans le but d'évaluer les risques de pannes sur les locomotives des trains de maintenance.

 

La feuille de route du cluster prévoit dans les deux ans à venir, de dépasser le stade des démonstrateurs pour aborder celui de l’industrialisation et de la commercialisation.

 

Des pistes de travail portent sur un engin capable de détruire les racines systémiques des plantes (en raison de la prochaine interdiction d’utiliser des désherbants sur les talus) et sur une machine de dégel des rails « sorte de sèche cheveu qui fait fondre la glace ».

 

Trois majors des travaux ferroviaires

 

mecateamplatform
Le centre de formation abritera trois voies-école équipées de traverses, caténaires, passages à niveau... © Babylone Avenue.

 

Parallèlement, le projet d’une halle de maintenance des engins ferroviaires prend forme. Fin octobre, trois majors des travaux ferroviaires ETF (Eurovia, groupe Vinci), Eiffage Rail et TSO (Transports du Sud-Ouest), ont pris l’engagement d’utiliser le futur équipement pendant au moins cinq ans pour réparer leur matériel.

 

« C’est une première pour ces trois entreprises de louer un atelier de maintenance à l’extérieur de leur société et de surcroît de côtoyer leurs concurrents », indique Didier Stainmesse, président du cluster.

 

Cette signature donne le feu vert à la réhabilitation d’un bâtiment imposant de 110 mètres de long qui abritera trois voies ferroviaires. Réalisé par Kéops (Chalon-sur-Saône), le chantier doit démarrer en début d’année prochaine pour une livraison fin 2017.

 

exercice_illegal_boucle

 

A coté prendra place, dès lors que les derniers financements seront accordés, un centre de formation pour les étudiants et les salariés, baptisé Campus Mecateam.

 

En plus des bacs professionnels existants sur la communauté urbaine, il pourrait accueillir une partie d’un nouveau cursus sur la conduite d’engins de travaux ferroviaires que l’école des travaux publics d’Egletons (Corrèze), nouveau membre du Mecateamcluster®, va lancer à la rentrée 2017.

 

Enfin, une cabine de peinture de 240 m de long qui permettra de rénover rames et locomotives, doit compléter la plateforme qui bénéficie d’une enveloppe de 6,1 millions d’€ du Programme d'Investissements d’avenir.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Saône-et-Loire, Mecateamcluster, CEA, engins mobiles de travaux, maintenance industrielle, SNCF Réseau, engins de travaux ferroviaires, réparation, Métalliance, ETF, Eiffage Rail, Transports du Sud-Ouest, maintenance des engins ferroviaires

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

Commentez !


Combien font "6 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire