Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Club Affaire Aire Urbaine
  • Atelier PANEL
  • Domaines Albert Bichot

A la veille du salon ÉquipHotel, RKF Luxury Linen réaffirme son implantation dans le nord Franche-Comté

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 06 novembre 2018

TEXTILE/BELFORT. Le fabricant belfortain de textile pour l’hôtellerie de luxe et le bien-être espère se faire remarquer au salon des professionnels de l’hôtellerie-restauration ÉquipHotel du 11 au 15 novembre à Paris. RKF Luxury Linen  vient d'agrandir son siège social à Belfort et de racheter les actifs de la Société Industrielle Bruno Richard à Luxeuil, avec laquelle il travaillait depuis quinze ans.

rkfdijoux
Christophe Dijoux, directeur artistique et une des salariées du pôle recherche de RKF Luxury Linen présentent le peignoir proposé aux artistes féminines des Eurockéennes de Belfort. © Pierre-Yves Ratti.

 

« On est connus dans le monde entier, mais trop discrets dans le nord Franche-Comté », concède Riadh Bouaziz, fondateur et dirigeant du groupe RKF, spécialisé dans le linge de luxe. « Nous voulons défendre le Made in France et même le  Made in Belfort ».

L'entreprise est installée au Techn'hom de Belfort, site qui, il y a plus d'un siècle, accueillait les usines belfortaines de la compagnie textile alsacienne DMC. Riadh Bouaziz se réclame de cette filiation et ambitionne de redonner vie à une filière textile dans le nord Franche-Comté, mais dans le domaine du luxe en axant son développement sur l'innovation. Fin 2017, RKF a emménagé dans des locaux plus vastes, avec 800 m² de bureaux et 1.600 m² de stockage. Et déjà, l'entreprise se sent à l’étroit...

RKF Luxury Linen vient aussi de racheter la Société Industrielle (SI) Bruno Richard à Luxeuil (Haute-Saône) sur liquidation judiciaire en avril dernier, ses 3.600 m² de bâtiments, son parc de machines et ses 7.500 m² de terrain. S'il reste discret sur le montant de la transaction, Riadh Bouaziz se montre confiant sur ce rachat et affirme avoir déjà des projets d'agrandissement pour un site qu'il connaissait bien, puisque RKF travaillait depuis quinze ans avec la SI Bruno Richard.

 

 

banquepopmars

 

 

Les ateliers de Luxeuil assurent le découpage et l’assemblage des pièces ainsi que la broderie. Une acquisition qui recouvre également une dimension de sauvegarde du patrimoine, selon Riadh Bouaziz, dans cette ville de Haute-Saône qui porte une tradition de la dentelle et de la broderie qui remonte à Napoléon III et l’impératrice Eugénie.


Le site de Haute-Saône compte à ce jour une vingtaine de salariés, dont 18 en CDI, en majorité d'anciens employés de Bruno Richard, l'ancienne entreprise de Jean-Luc Piton qui fut président du Medef de Franche-Comté. Mais une grande partie du personnel est âgée et proche de la retraite. Pour transmettre ce savoir-faire, le dirigeant souhaite mettre en place des binômes futur retraité et nouvel entrant avec formation à la clef. Et peut-être même un jour, la création d'un centre de formation dédié…

 

65% du chiffres d'affaires à l'exportation

 

Depuis Belfort, RKF Luxury Linen distribue ses produits (draps et serviettes de bain, linge de lit, linge de table) dans 72 pays sur un créneau haut de gamme. Beaucoup sont des hôtels  4, 5 étoiles et des palaces (13.000 hôtels), des spas (3.000) et autant d’« affaires spéciales », c'est-à-dire des ambassades, des palais présidentiels, royaux, princiers, des yachts. Près de 65% du chiffre d'affaires que Riadh Bouaziz ne souhaite pas rendre public, sont réalisés à l’exportation.

L’entreprise sera présente au salon ÉquiHôtel qui se tient Porte de Versailles à Paris du 11 au 15 novembre. Elle a invité 150 personnes de 80 pays différents pour y présenter ses dernières innovations qui seront dévoilées à cette occasion.

kfbroderie
L'ancien atelier de la SI Bruno Richard à Luxeuil que RKF a repris en 2018 est spécialisé dans la broderie. © RKF.

 

C’est par l’innovation que l’entreprise belfortaine compte se différencier de ses concurrents. « Le peignoir n'avait pas évolué depuis 400 ans », relève le dirigeant. Aujourd'hui, il veut en faire un produit de luxe, digne de la très haute couture et qui puisse être considéré par la clientèle VIP comme une robe de soirée, entre le spa et la piscine. Des peignoirs dont le prix démarre aux alentours de 1.500 € et peut atteindre, pour les pièces uniques, jusqu'à 5.000 €, voire plus.

 

 

SYBERT-GIF-640x90-SEPT18-4

 


Une quinzaine de brevets sur les matières ont été déposés et deux nouveaux le seront en 2019. Le « Dreamsoft », un tissu éponge très léger, fait le succès de l’entreprise dans les plus grands groupes hôteliers à travers le monde ; ainsi que le « Timeless », très léger aussi mais synthétique, qui permet notamment des créations et des coupes rappelant le design des robes ou manteaux de luxe.


Les deux textiles revendiquent une dimension « éco-friendly » : pesant moins lourd, ils permettent de réduire les cycles de lavages, de séchage, et par conséquent des consommations d’électricité et de produits de lavage.


La créativité, l'adaptation aux attentes des clients et la réactivité font aussi partie des points forts revendiqués par la société. Ainsi, un client peut venir le matin dans les locaux de Belfort et repartir le soir avec un prototype du produit, affirme le dirigeant.

 

 

rkfpdg
Riadh Bouaziz, président de RKF Luxury Linen dans l'atelier de Belfort assorti d'un showroom. © Pierre-Yves Ratti.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Belfort, textile, Luxeuil-les-Bains, RKF Luxury Linen, Bourgogne Franche-Comté, EquipHôtel

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge
Le maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à VesoulLe maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à Vesoul
En croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de productionEn croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de production

Commentez !


Combien font "1 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire