De la maîtrise d'oeuvre et l'ingénierie jusqu'à la première pierre et au coupage de ruban, Seturec maîtrise toute la chaîne de la construction

Publié par Christiane Perruchot, le 06 novembre 2017

BÂTIMENT/DIJON. Le concepteur et constructeur de bâtiments tertiaires et industriels clés en main repositionne tous ses métiers sous la même dénomination sociale, Seturec.
Au fil du temps, plusieurs entités portant des compétences spécifiques s’étaient greffées autour de la société de 50 ans d’âge.
Il fut le premier constructeur d’un immeuble de bureaux à énergie positive à Dijon. C’était en 2011.

 

seturecpanneaux
450 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit des locaux de Seturec rendent ce bâtiment à énergie positive. © Traces Ecrites.

 

2017 est une année charnière, disait récemment Guillaume Guerlot, co-gérant de Seturec, aux invités du rendez-vous Business du Medef Côte-d’Or auxquels il avait ouvert les portes du 255 dans le Parc Valmy à Dijon.

 

50 ans après la création du bureau d’études Billot-Lambert, le concepteur et constructeur de bâtiments tertiaires et industriels clés-en-main, repositionne tous ses métiers sous la même dénomination sociale, Seturec, la plus connue et la plus ancienne.


« Cela nous donne une meilleure visibilité pour répondre à un projet, de l’amont de la conception jusqu’à la livraison de la construction », indique Guillaume Guerlot qui pilote l’entreprise avec Antoine Chaussade et Laurent Provost.

 

Au fil du temps, plusieurs entités portant chacune des compétences spécifiques s’étaient greffées autour de la société d’origine pour proposer aux maîtres d’ouvrage, une prestation pluridisciplinaire : Arkos Concepteurs Associés pour la conception architecturale, EnR’Co Conseils pour les études thermiques et énergétiques et Globat, contractant général pour la construction prorement dite.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites


La dernière née, AMO pour Assistance à Maîtrise d'Ouvrage, intervient en amont des projets, au moment de la définition des besoins des clients. Rassemblés sous les noms Seturec Maîtrise d'oeuvre, Seturec Etudes techniques, Seturec Clés-en-mainvet Seturec Assistance à maîtrise d'ouvrage, l'ensemble pèse une vingtaine de salariés et environ 2,5 millions d’€ de chiffre d’affaires.

 

« Les industriels et plus généralement les chefs d’entreprise n’ont pas le temps de s’occuper des différentes démarches et phases d’une construction ; eux se préoccupent des process et des machines, nous de la façon dont nous allons les héberger, de la définition du programme à sa livraison », ajoute le dirigeant.


Actif dans un rayon de 300 km autour de Dijon, jusqu’à Paris et la région Rhône-Alpes-Auvergne, Seturec sent revenir « une légère dynamique » dans son secteur de prédilection, le bâtiment industriel et tertiaire qui demeure un long cheminement avec les délais de décision dans la durée.

 

bouchard
La maison de négoce Bouchard Père & Fils, a fait construire pour 3,4 millions d'€ un nouveau bâtiment pour le conditionnement de ses vins, à Savigny-les-Beaune. © Seturec.


Extension du hall de conditionnement des vins de la maison de vins Bouchard Père & Fils (groupe Henriot) à Savigny-lès-Beaune, nouveau chai pour les 17 ha du domaine Nicolas Rossignol à Beaune, deux cuveries à Meursault : les derniers projets de Seturec sont, compte tenu du dynamisme du secteur, concentrés dans la viticulture. Plusieurs projets industriels sont en attente ainsi que dans l’hôtellerie restauration.

 

Mais la construction dont l’entreprise est la plus fière est sans aucun doute ses propres locaux “Le 255”, du nom de la SCI formée avec le cabinet d’expertise comptable ECA. Inauguré en 2011, le bâtiment de 3.500 m2 fut le premier immeuble de bureaux à énergie positive (*) de la capitale régionale.

 

batimentDes bureaux à énergie positive

 
Construit en ossature métallique avec pour l’enveloppe - façades et toit -, des briques monomur de 50 cm d'épaisseur recouvertes d’une isolation par l’extérieur, le bâtiment bénéficie pour le chauffage comme pour le rafraîchissement des calories du sous-sol.

 

Des puits hydrauliques creusés tout autour à 1,50 mètre de profondeur rafraîchissent ou réchauffent l’air ambiant selon la température extérieure. Une chaudière à granulés bois apporte le complément de chauffage.

 

450 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit qui produisent de l’électricité réinventée dans réseau EDF permettent à ce bâtiment passif (**) de devenir positif, c’est-à-dire de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme, + 10% selon les calculs initiaux.

 

Le tout, y compris les éclairages intérieurs en Leds, est géré automatiquement par une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) qui permet de modifier les principaux paramètres en fonction de l’occupation de l’immeuble et des saisons.

 

Six ans après, le bilan satisfait ses concepteurs qui soulignent toutefois les limites d’une occupation à vocation tertiaire. « Les plus gros consommateurs sont les ordinateurs et les dépenses d’énergie dépendent du comportement des occupants », fait remarquer Guillaume Guerlot.


En l’absence de climatisation, on déplore également une surchauffe de certains bureaux pendant les grandes chaleurs de l’été. L’hiver, les 21 degrés sont jugés d’un confort suffisant.

 

Seturec n’a pas encore dupliqué son modèle, sans doute par méconnaissance de ces nouveaux standards de la construction. « On n’imagine pas que l’investissement dans 450 m2 de panneaux photovoltaïques équivaut à une climatisation pour un immeuble de cette taille. »

 

 635X106pxl

 
Qui sont Guillaume Guerlot, Laurent Provost et Antoine Chaussade

 

associesseturec
@ Traces Ecrites.

 

C’est en 1999 que Guillaume Guerlot, ingénieur diplômé de l'Ecole Supérieure des Travaux Publics de Paris, entre chez Seturec, que dirigeaient ses co-fondateurs, Jean Billot, Ingénieur ETP et Michel Lambert, Ingénieur ETP et architecte agréé. En 2005, ils lui passent le relai.  Cet homme natif de l’ouest s’ancre alors en Bourgogne.

Antoine Chaussade qui partagea avec Guillaume Guerlot les bancs de l'Ecole Supérieure des Travaux Publics de Paris et Laurent Provost, ancien conducteur de travaux de Globat co-gèrent ce petit groupe pluridisciplinaire.

La société dont la maîtrise d’oeuvre est le métier historique, avec le renfort de l'agence d'architecture Arkos Concepteurs Associés, étend progressivement ses compétences d’abord aux études thermiques avec EnR'Co Conseils, puis au marché de la construction clés-en-main (ex-société Globat) et plus récemment à l’assistance à la maîtrise d’ouvrage.

La boucle est bouclée : l'entreprise maîtrise l'ensemble de la chaîne de la construction, de la définition du programme aux études techniques, jusqu'à la construction en passant par la consultation des entreprises et la coordination des chantiers.

 

nicolas rossignol
Le nouveau chai du domaine Nicolas Rossignol à Beaune. © Seturec.

 

* BEPOS : bâtiment à énergie positive, qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme.
**BEPAS : bâtiment à énergie passive, bâtiment dont les consommations en chauffage et/ou rafraichissement sont infériures ou égales à 15 kWh/m2.an



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Dijon, immobilier d'entreprises, bâtiments industriels, Seturec, immobilier tertiaire, parc Valmy, bâtiment à énergie positive, Bourgogne Franche-Comté, Guillaume Guerlot, Antoine Chaussade, Laurent Provost

Découvrez également les articles associés :

A Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgéesA Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgées
Egger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les VosgesEgger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les Vosges
Sous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marcheSous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marche
Pourquoi Cleia vend ses savoir-faire d’ingénieriste en dehors de la conception et réalisation clé en main de tuileries et de briqueteries Pourquoi Cleia vend ses savoir-faire d’ingénieriste en dehors de la conception et réalisation clé en main de tuileries et de briqueteries

Commentez !


Combien font "4 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire