A Chalon-sur-Saône, IDEM, filiale du groupe Id'ées, fait rimer insertion avec innovation industrielle

Publié par Didier Hugue, le 12 juin 2017

MATÉRIAUX/SAÔNE-ET-LOIRE. Inventer ses propres activités, c’est ce que fait la société IDEM, implantée sur l’ancien site Kodak à Chalon-sur-Saône, rebaptisé Saôneor et géré par la communauté d’agglomération du Grand Chalon.

La filiale du groupe Id'ées, un des spécialistes nationaux de l’insertion par l’économique, lance le premier isolant fabriqué à partir de carton recyclé.

Avec ce produit biosourcé applicable par trois techniques différentes, IDEM vise le secteur de la construction avec comme autre atout, le développement d'une économie circulaire.

 

isolant
Sortie en fin de ligne d'un ballot d'isolant en carton recyclé. © Traces Ecrites.

 

Lorsque, un jour, Christian Marie pose chez son fils, un isolant en ouate de cellulose, il constate que le matériau ressemble étrangement à la poussière de découpe de carton qui parsème le sol des ateliers d’IDEM (Innovation Développement Eco-Matériaux), une filiale du groupe d’insertion par l’économique Id’ées (*) qu’il dirige à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

 

Nous sommes en 2012…

 

…, Pour bien comprendre l’innovation mise au point, ne brûlons pas les étapes et expliquons déjà l'origine de cette entreprise industrielle, installée dans un ancien bâtiment du site Kodak, devenu la zone d’activité Saôneor que gère et aménage le Grand Chalon.

 

Banniere-Traces-écrites-Newsletter

 

« Dès 1998, la filiale Id'ées Services dont le rôle est de redonner un emploi à des personnes laissées au bord de la route, imagine une activité de reconversion du carton d’emballage neuf, jugé en « non qualité » et provenant de fabricants installés à quelques kilomètres, comme International Paper ou Saica Pack. Il s’agissait à partir de cette matière première de réaliser des cornières et des plateaux de protection pour palettes sanglées afin d’éviter toute détérioration durant le transport », explique Christian Marie, responsable des développements industriels dans le groupe Id'ées, né à Dijon en 1985.

 

Pas moins de 60 références différentes, conçues depuis une dizaine d’années, sont aujourd’hui produites en juste à temps à partir des 3.000 tonnes annuelles de carton non conforme qui arrivent chaque jour par semi-remorques entières.

 

encollage_1
Encollage de carton pour réaliser au final des surprotectios d'emballage de palettes sanglées. © Traces Ecrites.

 

Ce savoir-faire emploie une vingtaine de personnes affectées à des tâches de découpe au bon format, d’assemblage en multicouches et d’encollage. « Pour renforcer notre parc d’équipements et encore améliorer les conditions de travail, nous investissons 60.000 € dans une nouvelle machine de découpe à commande numérique », précise le dirigeant.

 

Un isolant aussi performant que la fibre de bois

 

Tout le carton non conforme ne pouvant techniquement être réemployé de cette façon, soit environ un millier de tonnes, naît suite à la révélation des travaux familiaux de Christian Marie, ce projet d'isolant pour le bâtiment à partir de carton. Une année de R&D aura été nécessaire avec l’appui du Centre de ressources et transfert technologique bois d’Épinal (Vosges) et la société  IDEM est créée pour porter cette nouvelle activité.

 

« Nous avons loué trois jours une usine en Lettonie qui utilise un process américain, le meilleur actuellement pour son défribreur », indique Christian Marie, qui de réflexions en essais, met progressivement au point un outil industriel unique. Un investissement hors normes pour le groupe Id'ées qui atteint les 4 millions d’€.

 

biggun
Poste de commande numérique de la machine à fabriquer l'isolant en carton recyclé. © Traces Ecrites.

 

La technologie consiste en premier lieu à trier le carton : pas de carton blanc en raison de la présence de chlore et, de l’imprimé jusqu’à 10% de la surface seulement, pour certifier une traçabilité éco-environnementale.

 

Vient ensuite un double broyage, l’ajout d’une additif fongicide, insecticide et ignifugeant, enfin l’adjonction d’un soupçon d’huile qui encapsule la poussière pour le confort de l’applicateur à la pose et vous avez « the » produit d’isolation innovant de l’année. L’isolant sort après malaxage en ballot compacté de 11 kg à la marque Novidem.

 

Reste maintenant pour IDEM (**), doublement certifiée, à convaincre le vaste marché du bâtiment. « Nous ciblons surtout les applicateurs et les négoces spécialisés en matériaux biosourcés », précise le dirigeant. On peut voir dans le show room de l’entreprise le fruit des différentes techniques d’application par soufflage, insufflation et projeté humide.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites 

 

Neuf agents commerciaux sillonnent le territoire national pour convaincre les professionnels du bâtiment, avec comme avantage concurrentiel en matière de réglementation thermique de proposer un isolant aussi performant que la fibre de bois (déphasage de 10 à 12h garanti).

 

Selon les objectifs de développement, une trentaine de postes supplémentaires devraient être créés, principalement sous la forme de contrats d’insertion avec la filiale Id'éées Services, qui permettent à plus de deux tiers des personnes qui en bénéficient de rebondir professionnellement grâce à un nouveau départ.

 

« Notre public provient d’horizons très divers liés à l’échec scolaire, à une grande pauvreté, aux conséquences d’une condamnation, à l'absence de statut pour certaines femmes, d’artisans notamment, suite à un divorce ou à un dépôt de bilan, ou encore à un manque important de trimestres de retraite… », décrit Christian Marie pas peu fier de démontrer qu’insertion peut rimer avec industrialisation.

 

christianmarie
Christian Marie, directeur d'IDEM, filiale du groupe Id'ées implantée à Chalon-sur-Saône. © Traces Ecrites.

 

miseenoeuvre
Exemple de mise en euvre de l'isolant carton, ici sous un plancher. © Traces Ecrites.

 

(*) Fondé en 1985 à Dijon par Pierre Choux et Jacques Danière, Id'ées compte aujourd’hui 44 établissements, réalise plus de 53 millions d’€ de chiffre d’affaires et intègre 4.000 salariés par an en contrats d’insertion jusqu’à 24 mois.

 

(**) L’entreprise fait partie du cluster RECI, spécialisé dans la construction biosourcée, qui fédère une cinquantaine de membres. A noter qu’il co-organise le 6ème congrès national du bâtiment durable les 4,5 et 6 octobre prochain à Dijon. www.congresbatimentdurable.com

 

Contrôle de la qualité des bouteilles en verre

 

Le site intègre une troisième activité gérée par Id'ées Service : le tri et le reconditionnement de palettes de bouteilles en verre, en provenance de l’usine Verallia toute proche, après avoir éliminé toutes celles qui ont des défauts (5 à 6%). Le travail a été grandement facilité par Yamine Chezal, la directrice adjointe  de cette autre filiale qui a imaginé et fait réalisé des machines spéciales très ergonomques.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, emballage, insertion, isolation, Groupe ID'EES, Grand Chalon, cartonnage, IDEM, Christian Marie, bâtiment durable

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant comtois d’élingues PMS Industrie poursuit sa croissance à l’internationalLe fabricant comtois d’élingues PMS Industrie poursuit sa croissance à l’international
Avec Benedict Oaten, les Ateliers de Joigny accrochent le bon wagon en tête de trainAvec Benedict Oaten, les Ateliers de Joigny accrochent le bon wagon en tête de train
 Dans le Grand Besançon, STSI accélère son développement avec Gillet Décolletage Dans le Grand Besançon, STSI accélère son développement avec Gillet Décolletage
L’Alsacien Freshmile charge les véhicules électriques et son carnet de commandesL’Alsacien Freshmile charge les véhicules électriques et son carnet de commandes

Commentez !


Combien font "5 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire