Traces Ecrites News, le club
  • Domaine Faiveley
  • Anthalys
  • Brassserie de Vézelay
  • Excelliance

A Belfort, le cabinet d'expertise comptable Sofigec fait rentrer l'automatisme dans les bureaux pour les rendre intelligents

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 25 janvier 2018

DOMOTIQUE/BELFORT. Le cabinet d'expertise comptable Sofigec, à Belfort, s'est installé dans un bâtiment ancien, mais rénové de fond en comble et entièrement automatisé.

Pas de climatisation, mais des volets qui se baissent automatiquement, un éclairage qui s'adapte à la lumière naturelle, le chauffage qui se déclenche tout seul.
En confiant son témoignage, Isabelle Schmitt veut démontrer que la “technologie des derniers mètres” est abordable pour une petite entreprise.

 

sofigeclocaux
Eclairage avec détecteurs de présence, plinthes lumineuses et ouvrants automatisés. © Pierre-Yves Ratti.

 

« Je ne savais pas que j'étais dans la tendance », sourit Isabelle Schmitt, qui dirige le cabinet d'expertise comptable Sofigec à Belfort. Elle a ouvert ses nouveaux locaux en juin 2016, dans une bâtisse du 19e siècle occupée auparavant par un office notarial très connu sur la place.


Après plusieurs mois de rénovation, le bâtiment est transformée en « maison intelligente », à la pointe de la technologie en matière d’automatisation. Il faut dire qu'Isabelle Schmitt est sensible aux nouvelles technologies et a participé à plusieurs reprises au congrès des entreprises du futur à Lyon, parrainé en 2017 par Joël de Rosnay. Un salon qu'elle juge « super enrichissant, parce que de nombreuses entreprises s’adaptent aux besoins de demain ».


La réhabilitation dans laquelle l’expert(e)-comptable s'est lancée répond à la fois à un objectif futuriste, mais aussi écologique. Elle a été accompagnée dans la démarche technique par son conjoint, Franck Verove, spécialisé dans la domotique et la maison connectée et gérant d'une entreprise dédiée à Belfort : Design-On Est,  et par un architecte d'intérieur, Igor Leroy. Ce dernier a notamment retravaillé toute la circulation dans le bâtiment et la meilleure façon de faire rentrer la lumière dans une endroit assez sombre.

 

 Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

Après un an de travaux et plus de 50 tonnes de gravas, 450 m² des 650 m² de la bâtisse séculaire sont aujourd'hui occupés et transformés en bureaux intelligents, c'est-à-dire hyper connectés.


Quelques exemples : Les différentes pièces n'ont pas d'interrupteur pour la lumière, mais des détecteurs de présence sans pile qui allument et éteignent l'éclairage selon les allées et venues de personnes. De même, l'intensité de la lumière s'adapte à la lumière extérieure pour davantage de confort visuel.


L'alarme se met en route automatiquement, selon des horaires choisis et paramétrés, qui tiennent des circulations dans le bâtiment, par exemple l'intervention de la femme de ménage.


De leur côté, les volets s'ouvrent et se ferment sans intervention humaine. L'été, ils se lèvent automatiquement à 5 h du matin afin de refroidir les pièces avec la fraîcheur de la nuit, les fenêtres étant laissées ouvertes. Le dispositif, associé à une très bonne isolation du bâtiment, permet de palier l'absence choisie de climatisation. « S'il fait 35° à l'extérieur, il fait 25° à l'intérieur », assure Isabelle Schmitt.

 

La “technologie des derniers mètres” devient abordable

 

sofigec
Isabelle Schmitt, expert-comptable et Frank Verove, qui a réalisé le dispositif connecté. © Pierre-Yves Ratti.


Les plinthes sont lumineuses et marquent les cheminements, y compris en cas d'incendie et d'émanations de fumées. Évidemment, les différentes commandes sont accessibles par smartphone.


Les technologies utilisées ont été longtemps réservées aux grands ensembles tels que l'aéroport de Francfort. « C'est ce qu'on appelle la technologie des derniers mètres, explique Frank Verove. Il y a encore sept ans, c'était inabordable. »

 

Depuis, les prix ont baissé et leur part de marché est passée de 1,4% à 14%. Même si le fabricant du matériel (Legrand) a apporté son appui à cette réalisation - il y a ensuite réalisé un film pour promouvoir les technologies mises en œuvre -, il estime que le coût final est inférieur à une installation électrique classique, grâce notamment aux gains sur la câblage, la main d’œuvre, et sur la consommation d’énergie.

 

LCR

 

L’entrepreneur admet toutefois que « c'était un défi technologique », dans le sens où c'était pour lui une première réalisation de ce type, dans le cadre d'une rénovation d'une maison. Mais il est déjà en train de réaliser d'autres chantiers dans la région de Belfort, comme un centre d'hypnose et d’ostéopathie, qui va jusqu'à la diffusion de parfums par les murs.


Quant à Isabelle Schmitt, elle se félicite de cette réalisation, pour le confort qu'elle apporte, dit-elle, à ses quinze collaborateurs et à ses clients.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : bâtiment, Belfort, experts-comptables, domotique, Bourgogne Franche-Comté, Design-On Est, Sofigec

Découvrez également les articles associés :

La maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gammeLa maison alsacienne de foie gras Feyel & Artzner se diversifie dans les plats cuisinés et monte en gamme
Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie

1 réponse(s) à "A Belfort, le cabinet d'expertise comptable Sofigec fait rentrer l'automatisme dans les bureaux pour les rendre intelligents"

  1. karl maçonneriedit :

    Redonner une seconde vie à de vieilles bâtisses de cette façon est vraiment louable et à encourager. Entre décor contemporain et introduction de la domotique, on sent une réelle évolution et je suis sûr qu'avec un environnement aussi bien loti, les collaborateurs n'en seront que fier. Ils seront certainement beaucoup plus inspirés et sans nul doute, cela se répercutera sur la productivité de l'entreprise. Bravo à vous les gars.

Commentez !


Combien font "1 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire